Présidentielle à Kolda : Le mouvement S6 quitte Mame Boye Diao pour rejoindre Abdourahmane Baldé (DG LONASE/BBY) et Amadou Ba...


Le groupe S6 du quartier Sikilo vient de quitter Mame Boye Diao pour rallier le DG de la Lonase, Abdourahmane Baldé, ce vendredi 15 mars. Ainsi, ce mouvement de jeunes comptent soutenir le candidat Amadou Bâ pour la présidentielle du 24 mars. En ce sens, leur président Lamine Sarr estime que leur confiance a été trahie par le maire de Kolda et candidat à la présidentielle. C'est pourquoi, ce dernier avance que rejoindre Abdourahmane Baldé a été une décision mûrement réfléchie par l'ensemble du mouvement. À ce titre, le président du S6 précise que Abdourahmane Baldé est une personne responsable avec un candidat sérieux,  présidentiable.
 
À en croire Moussa Sarr, le président du mouvement S6 "nous étions avec Mame Boye Diao qui n'a pas été à la hauteur de nos attentes,  comme l'autonomisation des femmes, l'emploi des jeunes entre autres. C'est fort de tous ces constats que nous quittons Mame Boye Diao pour rejoindre Abdourahmane Baldé pour élire Amadou Bâ en mars 2024." 
En ce sens, il précise : "nous lui assurons la victoire du bureau de vote de l'école primaire Yéro Tacko Baldé qui est l'un des plus grands de la commune."
 
Abdourahmane Baldé s'est dit très heureux et honoré avec ce ralliement. Dans la foulée, il soutient : "je remercie ceux qui ont facilité le contact avec ce mouvement. Ainsi, nous reconnaissons le travail qu'ils ont abattu pour nous rapprocher. Aujourd'hui, c'est cette jeunesse dans un élan de déperdition qui est utilisée comme une chair à canon. Et nous ne voulons pas de ceci pour la jeunesse, mais plutôt l'emploi, la promotion ou la formation des jeunes."
 
Dans cette dynamique, il poursuit : "nous sommes conscients du poids de la jeunesse dans le jeu electoral. Je sais que si les jeunes disent vrai, ils vivront vrai." C'est ce qui lui fait rappeler :"on est en train d'essayer de faire bouger les lignes pour changer Kolda. Et pour y arriver, il faut rester dans une dynamique constante. En ce sens, nous devons attaquer la question du chômage et de l'emploi. Et si notre candidat gagne, Kolda verra un autre jour..."
Samedi 16 Mars 2024
Dakaractu




Dans la même rubrique :