« Pourquoi Ecotra ? » : La réponse d’un jeune polytechnicien, Ameth NDIAYE, à l’honorable député Mamadou Lamine Diallo


A l’heure où nombreux parmi les sénégalais s’offusquent de la part réservée aux multinationales étrangères dans la construction d’infrastructures au Sénégal, il apparaît paradoxal qu’un honorable député s’attaque à l’entreprise Ecotra (Etudes, Construction, Travaux) avec une légèreté inédite. C’est tout au moins, l’avis du jeune ingénieur de ladite société au nom de ses pairs présents dans cette société multinationale des BTP.
Lors de sa traditionnelle question économique de la semaine (QuesTekki), l’honorable député Mamadou Lamine Diallo avance : « Quand on sait que l’entreprise Ecotra, créée en novembre 2016, (…) doit s’occuper des VRD à Diamniadio, on ne voit pas le bout du tunnel ». Refusant de se prononcer sur des considérations politiques, légitimes ou non, de M. Diallo, et qui n’engagent que leur auteur, ce jeune polytechnicien n’en interpelle pas moins son aîné Polytechnicien sur l’absence de considérations techniques dans cette avance. Pire encore, M. Ndiaye, ingénieur de son état au sein de la société Ecotra SA, s’étonne qu’un polytechnicien de la trempe de Mamadou Lamine Diallo ait pu être induit en erreur dans son argumentaire. Si on en croit le leader de Tekki, Ecotra SA aurait été créée en 2016 et, donc, ne pourrait conduire à bien les travaux de VRD (voirie et réseaux divers) de Diamniadio. Un tel argument ne peut résister à l’épreuve des faits puisqu’il repose sur des informations incomplètes ou fausses.
En effet, l’honorable député s’est trompé d’une décennie en ce sens que Ecotra SA a été créée en 2006, et non en 2016. Il s’y ajoute que le choix d’ECOTRA SA en tant que partie prenante à la réalisation des VRD/PUD, procède d’une procédure totalement transparente. En effet, c’est à la suite d’un appel d’offres ouvert à la concurrence que le marché dont parle l’honorable député a été attribué en toute transparence à ECOTRA SA. La documentation relative à cet appel d’offres est consultable au nveau des autorités compétentes.
M. Ndiaye a tenu aussi à rappeler à l’honorable Diallo, qui est l’auteur de l’ouvrage « les africains sauveront-ils l’Afrique ? », que les propos faux ne sauvent jamais.
Considérant, l’attitude de l’honorable député comme étant une manifestation de son amour pour un développement inclusif de notre cher Sénégal, nous lui adressons une invitation pour une visite de nos locaux professionnels sis à Diamniadio. Cela renforcera son plaidoyer pour l’entreprenariat local
 
Vendredi 22 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :