Polygamie : le procès de la dame Aïda Mbacké qui avait brûlé vif son mari est renvoyé au 3 novembre prochain.


L'affaire de la dame Aïda Mbacké du nom de cette femme qui avait brulé vif son mari, courant 2018, a été renvoyé ce 6 octobre, par la chambre criminelle du tribunal de Grande instance de Dakar, ainsi que toutes les autres affaires qui avaient été retenues pour ce mercredi. Elle est finalement mise en jugement au 3 novembre prochain.

Ce dossier pour meurtre du nommé Khadim Ndiaye, époux de la mise en cause avait suscité la polémique courant 2018. Les faits s'étaient déroulés dans l'appartement du couple sis aux maristes. Le défunt qui avait été gravement atteint n'a pas survécu à ses blessures. Il avait rendu l'âme à l'hôpital quelques jours après le forfait.

Lors de son face à face avec le juge au mois de décembre de la même année, la dame Aïda Mbacké avait confié au magistrat avoir agi sous le coup de la colère. "Je ne voulais pas le tuer. J’étais en colère parce qu’il m’a annoncé avoir pris une deuxième épouse", avait-elle soutenu.

Le drame est survenu après une dispute entre les époux avant que la dame Aïda Mbacké n'utilise du liquide inflammable pour le verser dans différents endroits de l'appartement pour ensuite mettre le feu avant de disparaitre alors que son mari était resté dans leur chambre à coucher...
Mercredi 6 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :