Point mensuel Covid-19 : Il n’y a pas eu de point de presse sur l’évolution de la maladie après cinq mois.


Au Sénégal, les autorités sanitaires avaient l’habitude de faire le point mensuel de la gestion de la Covid-19. Et les indicateurs étaient donnés par ceux qui sont au cœur de la riposte. 

Mais, ce mois-ci, les membres du Comité national de gestion des épidémies (Cnge) ne se sont succédés au pupitre installé dans les locaux du ministère de la Santé et de l’Action sociale pour faire le bilan des 150 jours après l’entrée de la pandémie au Sénégal. Il n’y a pas eu de point de presse sur l’évolution de la maladie après cinq mois. Du moins jusque-là.  

Analysant la situation, l’on se rend compte que les mesures prises antérieurement répondaient à une phase, une étape mensuelle. Et les autorités avaient à chaque mois, pris de nouvelles mesures pour éviter la propagation du virus. 

Aujourd’hui, il n’en a rien été à part les mesures renouvelées, le vendredi 7 août dernier, par le ministre de l’Intérieur. Même si un Conseil présidentiel sur la pandémie à coronavirus a eu lieu la veille, au palais de la République. Un parterre d’experts avaient pris part à la rencontre d’évaluation de la riposte contre la pandémie à coronavirus.

Le silence assourdissant des autorités sanitaires au lendemain de la Tabaski pousse à s’interroger. Alors qu’il est noté une hausse du nombre de cas communautaires, dans le pays, beaucoup s’interrogent sur cette volonté de se limiter aux points quotidiens oubliant de faire le bilan des cinq mois après l’entrée de la pandémie au Sénégal.
Jeudi 13 Août 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :