Pénurie d’eau à la Sicap : Les locataires des immeubles E, F, H crient leur ras-le-bol


Depuis des semaines voire des mois, le réseau d’eau potable cause des soucis aux habitants des immeubles E, F, et H de la Sicap qui en manquent cruellement. Ils ont lancé l’alerte pour que ceux qui sont en  charge de cette question puissent faire quelque chose. Car disent-ils, ils sont obligés de veiller tous les jours jusqu’à 2 heures du matin pour espérer disposer du liquide précieux.
 
Selon Madame Ndiaye, «le problème de l’eau est une réalité ici à la Sicap. Chaque jour nous descendons à la recherche de du liquide précieux. Si seulement ils peuvent faire quelque chose pour nous, cela nous fera beaucoup plaisir. Il nous faut de l’eau. Et également s’ils peuvent nous aider avec cet ascenseur, monter chaque jour jusqu’au huitième étage franchement c’est dur. Nous avons des enfants qui étudient  s’ils partent à l’école, nous restons seuls à la  maison.  Avec l’âge aussi, puiser de l’eau et monter avec jusqu’au 8e c’est dur.
 
Ce  n’est pas Ndiaga Fall, qui loge à  l’immeuble H8  qui dira le contraire. «Moi personnellement quand je venais d’arriver ici, j'étais resté pendant 15 jours sans eau. C’était dur pour moi et ma famille. Je descendais chaque fois trouver ce liquide et remontais jusqu’au huitième », dit-il.
 
Même son de cloche pour Salimata Diouf : « A l’instant où je vous parle ce n’est pas facile.  Présentement c’est compliqué. Nous restons pendant une semaine. Nous avons du mal à trouver de l’eau. Des fois nous sommes obligés de veiller  pour en avoir. Je suis allé là-bas, on m'a dit que c’est la pompe qui a des problèmes. L’eau monte jusqu’au quatrième et nous qui sommes entre le 5e 6e jusqu’au 8e, avons du mal à avoir de  l’eau. Depuis samedi, nous n’en avons pas. Les toilettes ne doivent pas manquer d’eau».
 
Le sentiment est le même pour la plupart des habitants de ces immeubles. Chérif Diawara est locataire dans l’immeuble E. Pour lui, «les locataires de ces trois (3) immeubles doivent mettre la main à la pate pour régler définitivement ce problème ».
 
Babacar Tounkara gérant de la pompe, a signifié que la SDE, l’eau qu’elle draine au niveau du bassin qui sert ces trois (3) immeubles est très peu par rapport à ce que les locataires utilisent.
 
«Ils ont mis en place une association. Je me suis arrangé avec eux pour trouver des solutions. Ce bassin que vous voyez, il faut attendre qu’il soit plein pour qu’il ait suffisamment d’eau et servir à tour de rôle ces trois bâtiments. Si j’ouvre les trois conduites en même temps au niveau de l’immeuble H, ceux qui sont entre le 5e- 6e - 7e jusqu’au 8e étage n’auront pas d’eau car la pression sera faible. C’est pourquoi  nous attendons jusqu'à ce que le bassin soit rempli pour servir par bâtiment les locataires », a-t-il expliqué.  

Pour lui, « il faut aussi reconnaitre qu’il y a un problème d’eau aussi au niveau de la SDE. Si à leur niveau l’eau venait comme au début,  il n’y aura pas de problème. Mais l’eau qui arrive venant de la SDE est trop faible».
Mardi 20 Février 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018