Pénalités infligées aux opérateurs de téléphonie mobile : Thierno Alassane Sall tire sur l'Artp et note une qualité de service perfectible…


Pénalités infligées aux opérateurs de téléphonie mobile : Thierno Alassane Sall tire sur l'Artp et note une qualité de service perfectible…

En tant qu'ancien directeur général de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes, Thierno Alassane Sall ne pouvait s'empêcher de donner son point de vue sur le fonctionnement actuel de la structure, surtout sur les récentes pénalités infligées par l'autorité de régulation aux opérateurs de téléphonie pour qualité de service déficiente. 

Thierno Alassane Sall de regretter cette décision de l'Artp qui devait plutôt s'engager dans la résolution de la qualité de service au lieu de réprimer à travers cette sanction financière. "Elle doit être en mesure de donner des solutions par rapport à la qualité de service au lieu de sanctionner de cette manière. La qualité de réseau est largement perfectible" a toutefois déploré Thierno Alassane Sall qui était l'invité du Grand Jury sur la Rfm.

En proposant un plan stratégique à l'époque où il  était au niveau du management de l'Artp pour régler ce problème lié à la qualité du réseau, Thierno Alassane Sall estime que c'est à l'autorité de régulation d'apporter les solutions car, quand il s'agit d'investissement, les opérateurs sont en train de mettre les moyens. "Il faut éviter des situations où la sanction est le seul recours",  a encore pesté Thierno Alassane Sall.

L'autre facteur qui est à souligner, c'est la destination des ressources que l'autorité de régulation reçoit de la part des opérateurs. "Qu'est ce qu'elle a fait des ressources qui proviennent du client final? Lors de mon départ de l'Artp, il y'a même des gens qui m'ont tancé pour les mesures drastiques que j'avais prises au sein de l'autorité. Des voitures de luxe de 80, 90 millions, quand des gens achètent des terrains en nature de plusieurs milliards pour soi disant une coopérative alors que celle-ci doit juste etre subventionnée pour une somme raisonnable...", liste l'ancien directeur de l'Artp scandalisé par ces dépenses énormes dans certaines structures comme la Poste, une autre entité qui est prise en compte par l'Artp.
Dimanche 19 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :