Peine : Le procureur requiert la relaxe pour les percepteurs, 5 ans pour Diop, Diaw et Bodian, et le sursis pour Fatou Traoré


 Peine : Le procureur requiert la relaxe pour les percepteurs, 5 ans pour Diop, Diaw et Bodian, et le sursis pour Fatou Traoré
Le représentant du ministère public a commencé au début de son réquisitoire par attaquer le système de défense de Khalifa Sall et Cie, avant d'en arriver aux faits eux-mêmes. S'arrêtant parfois sur les dépositions des prévenus de l'affaire de la caisse d'avance, le magistrat Guèye a relevé quelques "récriminations" de l'IGE (Inspection générale d'État), qui demandaient l'ouverture d'une enquête sur l'utilisation des fonds destinés au fonctionnement de la Mairie de Dakar. 

Le représentant du ministère public a déploré la fréquence par laquelle nos deniers publics sont détournés à la municipalité de Dakar. Et estime que les délits de complicité, de détournement de deniers publics, d'association de malfaiteurs, de faux en écriture de commerce, entre autres, étaient largement constitués. Ces infractions "ne peuvent être écartées, dès lors que des fonds illicites ont été encaissés", insiste le magistrat. Le parquet a requis contre Yaya Bodian, Yatma Diaw et Amadou Makhtar Diop 5 ans d’emprisonnement ferme, avant de demander la relaxe pour les percepteurs municipaux Mamadou Oumar Bocoum et Ibrahima Touré. Le maître des poursuites a été clément pour ce qui concerne la dame Fatou Traoré contre qui il a requis 2 ans d'emprisonnement dont 1 an avec sursis...
Vendredi 16 Février 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :