Opération de ratissage de l’armée en Casamance / «On ira trouver les bandes armées où qu’elles soient sur le territoire» (DIRPA)


Depuis ce mardi matin, l’armée sénégalaise est en train de pilonner les positions et retranchements des hommes armés qui écumaient la zone frontalière dans le département de Goudomp, région de Sédhiou.
Joint par téléphone, le Colonel Mactar Diop, patron  de la direction des relations publiques des armées (DIRPA) confirme l’information à Dakaractu. Il ajoute dans la foulée en donnant les raisons de la reprise des bombardements dans le secteur qui s’avère très mouvementé avec les exactions des bandes armées et aussi avec le retour des populations dans leurs terres natales abandonnées depuis le début de la crise.
« C’est dans le cadre normal de notre mission. Fait-il savoir à Dakaractu. Si vous vous rappelez, il y a quelque temps, il y a eu des exactions dans cette zone causées par des groupes armés. Il y a eu l'événement des jeunes de Boutoupa-Camaracounda qui ont été kidnappés puis tués. Cela montre qu’il faut sécuriser la zone pour accompagner le retour des populations de Bissine, mais surtout pour permettre aux populations de vaquer à leurs occupations normalement et sans être inquiétés. Cette zone devenait in sécure », précise le Colonel Diop au bout du fil.
 
Selon le directeur de la DIRPA, l’objectif « c’est de chasser, de traquer tout élément armé présent dans la zone, permettre à la population de vivre normalement et qu’elles retrouvent leurs terres »
Subséquemment, fait savoir le Colonel à Dakaractu, c’est de « nettoyer tous les champs de chanvre indien, lutter contre les trafics. Ces bandes mènent beaucoup de trafics dans cette zone : l’exploitation de chanvre indien et la coupe de bois », précise-t-il à Dakaractu.
« L’armée est en opération dans la bande frontalière. On ira trouver les bandes armées où qu’elles soient sur le territoire régional », conclut le Colonel Mactar Diop.
Mardi 26 Janvier 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :