Ndiaga Sylla sur le contentieux post-électoral : « La refonte du fichier a été mal planifiée »


« Dakaractu Tv» a organisé ce samedi un débat pour boucler sa série d’émissions, qui ont rythmé la campagne, concernant les Législatives de 2017.
A l’occasion, il a reçu Pape Saër Guèye, ex-ambassadeur itinérant sous le régime du Président Abdoulaye Wade, Ndiaga Sylla expert-électoral et Papa Mahawa Diouf, coordinateur de la cellule Communication de la Coalition Benno Bokk Yakaar.
Au cours de cette émission, le spécialiste des élections et membre de la société civile a reconnu qu’il y a des hommes expérimentés au sein de l’Administration électorale sénégalaise. Après avoir fait la revue des scrutins organisés durant ces dernières années, M.Sylla a expliqué le bien-fondé de la refonte opérée et acceptée par le pouvoir et l’opposition après moult polémiques.
Par contre, il déploré la manière dont cette refonte a été planifiée. « Il y a une erreur d’appréciation. On est parti sur la base de 5 700 000 électeurs pour dire qu’il y a stock mort en croyant que si on fait une refonte, on allait se retrouver avec 4 millions d’électeurs. Contre toute attente, on a enregistré plus de six millions d’électeurs. Nous avons organisé les élections les plus catastrophiques de l’Histoire du Sénégal », explique-t-il.
Il a, qui plus est, déploré l’absence de dialogue entre les deux parties. A cet égard, Pape Saër Guèye du Pds a rappelé que son parti est animé d’un esprit d’ouverture. Prenant l’exemple du Président Wade qui, à l’en croire, appelait au moins une fois par mois le Président Abdou Diouf au téléphone pour échanger avec lui. Pour étayer ses propos, il souligne que le Pds a participé au dialogue dit national en 2016, « malgré de fortes résistances au sein du parti ».
Samedi 5 Août 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :