NDIAGANIAO : Marche des populations de Ndiandiaye qui réclament l'électricité au quartier Ndoude


Les populations du plus grand village de la commune de Ndiaganiao ont marché pour décrire ce qu'elles qualifient d'injustice aux relents politiques. En effet, les populations pointent du doigt le chef de village qu'elles accusent de vouloir écarter le quartier de Ndoude du programme d'électrification initié par l'état. Selon elles toujours, le chef de l'État accorde beaucoup d'importance au monde rural, plus particulièrement à l'électrification rurale.C'est dans ce sens qu'il a renforcé l'Aser et le Pudc avec des projets et programmes visant la modernisation du monde rural tout en permettant de lutter contre les disparités économiques et sociales. Ces programmes sont sabordes par une  personne, une seule, sensée représenté l'état à la base comme l'indique les dispositions du décret numéro 96-228 du 22mars1996."À ce propos ,nous demandons à l'Aser qui a accueilli ses agents à Ndiandiaye et qui leur donné les limites géographiques du village, lesquelles ont exclu le quartier Ndoude" ? s'interroge  Selon Diégane Dione, porte parole des populations, " En prenant la responsabilité historique d'exclure arbitrairement le quartier de Ndoude du projet d'électrification du village de Ndiandiaye, le chef de village non seulement défie frontalement le chef de l'État en inhibant ses efforts en faveur du monde rural, mais il est en train de semer les gênes d'un conflit dangereux entre les quartiers d'un seul et même village, du reste connu pour sa quiétude. Au nom de quoi, une seule personne peut priver tout un quartier de quelque chose qui lui revient de droit ? Pourquoi les quartiers des villages de Thiandène, Mbalakhate et Guethie, bénéficiaires du projet sont tous électrifiés et ceux de Ndiandiaye ne le sont pas?
Le temps de l'apartheid est révolue et Ndoude ne peut accepter cette discrimination voulue par un auxiliaire de l'administration et méconnue du pouvoir central. L'auteur de cette situation prétend qu'il est de la mouvance présidentielle, mais travaille en réalité pour l'opposition. Il a un agenda caché... "
Ces mêmes populations accusent leur chef de village d'être à la solde de son fils qui serait un militant de Ousmane Sonko, raison pour laquelle elles demandent l'arbitrage du chef de l'État Macky Sall...
Mardi 14 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :