Moussa Cissé, coordinateur des Cadres casamançais à Salif Sadio : « On ne pourra que l’écouter et prendre acte »


Moussa Cissé, coordinateur des Cadres casamançais à Salif Sadio : « On ne pourra que l’écouter et prendre acte »
Depuis la publication du communiqué de Salif Sadio, les réactions n’ont pas manqué de de se faire entendre. Cette fois, c’est le collectif des cadres casamançais qui sort de son mutisme pour donner sa version. Selon son coordinateur Moussa Cissé, joint par téléphone, Salif Sadio pouvait communiquer sans pour autant appeler tout le monde.  Car tout le monde sait qu'il a toujours brillé par son absence dans toutes les rencontres. «S’il fait un communiqué pour dire ce qu’il pense du processus de paix en Casamance, à notre avis, il n’y a pas problème. Maintenant, si c’est pour réunir tous ceux qui sont intéressés par la paix, là cela va être un peu plus compliqué. Malheureusement, lui chaque fois qu’on l’appelle pour discuter, il n’est pas là», regrette le cadre.

Moussa Cissé ne s’en est pas arrêté là. Il s’est justifié en donnant ses arguments qui justifient ce qu’il appelle l’absentéisme de Salif dans les rencontres inter-Mfdc. «Les gens l’ont appelé pour les assises inter-Mfdc qui ont pour but l’unité du mouvement afin d’aller à la table des négociations, il n’était pas là. Quand les gens essaient de le rencontrer pour discuter avec lui sur la manière de conduire le processus, sur la manière d’aller à la table des négociations, sur les problèmes à négocier autour de la table, malheureusement il ne répond pas. C’est çà aussi la difficulté», argumente Moussa Cissé.

Cependant soutient-il, tous les intéressés de la paix en Casamance l’écouteront et on saura ce qu’il pense, dit-il.  Poursuivant, « s’il pense que c’est pour s’affirmer, et pour dire que oui vous discutez, vous parlez vous faites ce que vous voulez, mais moi aussi je suis là. Nous l’avons toujours senti, pris en considération. Malheureusement, c’est lui qui ne veut pas sentir les gens. C’est ce qui est dommage. S’il acceptait de rencontrer les gens à chaque sollicitation pour participer aux discussions, on n'en serait pas là. C’est dommage pour lui aujourd’hui. Il est toujours considéré comme un des éléments majeurs. Nous lui vouons une certaine considération. Mais malheureusement, c’est lui qui cherche à s’isoler. C’est ça qui est dommage », peste le patron du collectif des cadres casamançais. 
Jeudi 25 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :