Mosquée Liberté 6 : un voleur qui dérobait les téléphones portables et chaussures des fidèles, risque 2 ans d'emprisonnement.

Le presumé commerçant S. Sougoufara a été attrait ce mercredi 21 décembre 2022 devant la barre du Tribunal des Flagrants délits de Dakar pour y répondre des faits de vol commis dans un lieu de culte. Pour ces motifs, il risque 2 ans de prison dont 6 mois ferme. L'affaire a été mise en délibéré jusqu'au 28 décembre prochain.


Les fidèles de la mosquée de Liberté 6 peuvent pousser un ouf de soulagement après des mois de galère. Le malfrat qui subtilisait leurs chaussures et autres téléphones portables, au moment où ils faisaient leurs prières, a été arrêté. Il s'agit d'un nommé S. Sougoufara, marié et commerçant de son état, domicilié à Colobane. Il risque 2 ans de prison dont 6 mois ferme si le juge suit le parquet dans son réquisitoire. Il a été jugé ce mercredi 21 décembre 2022 devant la barre du Tribunal des Flagrants délits de Dakar pour des faits de vol commis dans un lieu de culte. L'affaire a été mise en délibéré jusqu'au 28 décembre prochain.  

 

Le prévenu a été traqué pendant 6 mois par le comité d'organisation de la mosquée suite aux nombreuses réclamations des fidèles qui dénonçaient des cas de vol. C'est ainsi que le chargé de l'organisation de la Mosquée, le nommé Souleymane Ba a décidé de prendre les choses en main. Un jour au moment de la prière du vendredi, il a aperçu le mis en cause introduire sa main dans la poche de la partie civile. Mais il n'a voulu rien dire, car ils étaient en pleine prière. À la fin, il a entendu un homme qui réclamait son téléphone portable. Aussitôt, il s'est mis à sa recherche avant de l'appréhender à quelques encablures de la Mosquée. D'après le témoin, lorsque le prévenu a aperçu le sieur Ba, il a tout de suite jeté le portable sous une voiture garée sur la chaussée. 

 

À la barre, le prévenu a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés. "Les faits se sont passés le vendredi après la prière de "Jumma". Après la prière, je suis sorti de la mosquée, car je communiquais avec quelqu'un au téléphone. Par la suite, un homme m'a empoigné par-derrière m'accusant de vol avant de me conduire à l'intérieur de la Mosquée", s'est-il défendu. Il ajoute qu'il a l'habitude de prier dans cette Mosquée. 

 

Le juge lui pose la question de savoir pourquoi il porte tout le temps un masque à l'intérieur de la Mosquée et pourquoi il a choisi ce lieu de culte pour y prier tous les vendredis d'autant plus qu'il habite à Colobane. Il répond que c'est son choix personnel", répond-il.  

 

Invité à faire son réquisitoire, le parquet a souligné que les faits sont amplement établis. Selon le ministère public, c'est des faits d'autant plus graves qu'ils sont commis dans des lieux insoupçonnés. Suffisant pour lui de requérir une peine d'emprisonnement 2 ans dont 6 mois ferme.  

 

 

À son tour, la défense sollicite que le comparant soit renvoyé des fins de la poursuite. Le jugement sera rendu le 28 décembre prochain.

Mercredi 21 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :