Monsieur le Président Macky Sall, vous n’avez pas déçu les attentes des sénégalais ! (Ibrahima Baba Sall, Député, Maire de Bakel)


Monsieur le Président Macky Sall, vous n’avez pas déçu les attentes des sénégalais ! (Ibrahima Baba Sall, Député, Maire de Bakel)
Le président de la république, Son Excellence Monsieur MACKY SALL après seulement trois années passées dans l’opposition a bénéficié le 25 Mars 2012de la confiance du peuple sénégalais qui le porta au pouvoir avec 65,80% des voix.

C’était la confirmation de la maturité politique du peuple sénégalais et en même temps, la consécration d’un homme au parcours politique exemplaire qui devenait à cinquante ans, le plus jeune président de l’histoire de notre pays.

L’ampleur de cette victoire qui avait des allures de plébiscite exprimait aussi l’immensité des attentes du peuple sénégalais qui fondait de grands espoirs sur son nouveau président.

Toutefois la situation délicate dans laquelle se trouvait notre pays liée à la crise financière de 2008 et la gouvernance chaotique de son prédécesseur rendaient sa tâche des plus ardues.

Il fallait remettre les Sénégalais au travail et trouver les moyens d’une relance de notre économie presque à l’agonie.

Le Président Macky SALL adopta alors un nouveau modèle de développement, pour accélérer la marche de notre pays vers l’émergence à horizon 2035 « avec une société solidaire dans un Etat de droit ».

Ce modèle s’appuie sur la stratégie du Plan Sénégal Emergent (PSE) qui dessine les contours de la politique économique et sociale à court, moyen et long terme.

Ce plan s’appuie sur trois axes stratégiques majeurs : 
1. la transformation structurelle de l’économie qui s’inscrit dans une optique de développement plus équilibré, de promotion de terroirs et pôles économiques viables afin de stimuler le potentiel de développement sur l’ensemble du territoire ;
2. la promotion du capital humain, passant par une amélioration significative des conditions de vie des populations, une lutte plus soutenue contre les inégalités sociales.
3. la bonne gouvernance pour le renforcement de la sécurité et de la stabilité, la protection des droits et libertés, la consolidation de l’Etat de droit et la présentation de la paix sociale.
Ces trois axes, par leur synergie et leurs effets convergents et cumulatifs devront permettre l’émergence.

Sa mise en œuvre a abouti à des résultats probants dans plusieurs domaines.

En effet, en matière de croissance, de maitrise de l’inflation et du déficit budgétaire public, les bonnes performances de l’économie sénégalaise se sont consolidées pendant la période 2012-2019.
Cette dynamique positive résulte des efforts de mise en œuvre de projets et reformes phares du Plan Sénégal Emergent (PSE)

Dans le domaine agricole, les différentes productions ont fait des bonds fulgurants ainsi, la production céréalière estimée à 2 247 094 tonnes, a connu une hausse de 54% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

La production d’arachide estimée à 997 593 tonnes a connu une hausse de 38% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

La production fruitière estimée à 246 500 tonnes a connu une augmentation de 2,27% par rapport à la moyenne des cinq dernières années

Les exportations de fruits et légumes estimées à 90 354 tonnes sont en hausse de 29 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années

La politique de subvention des intrants et des facteurs de production s’est déroulé à travers un meilleur ciblage des bénéficiaires (gros producteurs) et des produits (semences sélectionnées, équipements agricoles)

3,2 milliards de francs CFA ont été investis pour l’acquisition de matériels agricoles, 12,966 milliards FCFA pour les semences d’arachide, 7,12 milliards pour les semences de céréales et d’espèces diverses, 18,998 milliards pour les diverses formules d’engrais, 1 milliard FCFA pour les intrants de la filière coton et presque 1 milliard pour les tubercules et la pomme de terre.
Dans le domaine de la pêche, il y a comme principales réalisations

L’achèvement de quais de débarquement modernes de Yoff, Ngaparou, Pointe Sarène
L’aménagement d’aires de traitement et de transformation des produits de pêche de Bargny, Fasss Boye , Gooxu Mbathie .
La réalisation des quais de Soumbedioune, Goudomp, Bargny et Potou

La réalisation en cours des aires transformations de Penthium Sénégal à Thiaroye, Mbao, Ndeppé, à Rufisque et Kafountine
Le renouvellement de 1152 moteurs pour lesquels les bénéficiaires ont obtenu chacun une subvention de 1 million de francs CFA soit 5 milliards F CFA.
L’achèvement du dragage et du balisage de l’embouchure du fleuve Casamance jusqu’à Ziguinchor, en vue de renforcer la sécurité et la navigabilité.
La consolidation de la sécurisation en mer avec le renouvellement du stock de 20 000 gilets de sauvetage, stabilisation de la brèche de Saint Louis par la mise en place de brise – lames à Saint Louis et à Potou pour un coût global de 3,5 milliards FCFA
Le dragage du fleuve Sine Saloum pour 2,5 milliards FCFA et du fleuve Casamance pour 10 milliards.

La mise en service des navires Aguène et Diambogne
La baisse du billet Dakar – Ziguinchor, de 12 000 F à 5000 FCFA
La mise en place d’un fond de relance de 2 milliards.
Dans le domaine des infrastructures, d’importantes réalisations ont aussi été faites :
l’autoroute Diamnadio – AIDB
- l’échangeur de l’Emergence
- la troisième section due la Voie de Dégagement Nord
- la route des Grandes Niayes entre Rufisque – Bayakh -Notto – Diogo -Lompoul
Ces réalisations viennent d’allonger la liste des projets récemment achevés : la route Keur Wally NDIAYE-Passy – Sokone, le pont de Kédougou, le tronçon Tamba – Dialacoto, l’axe Touba – Dahra, la route Dinguiraye – Nioro – Keur Ayip à la frontière de la Gambie, le tronçon Fatick- Kaolack, entre autres.
L’urbanisation a été révolutionnée avec :
- Le programme de Modernisation des Cités Religieuses et Programme de Modernisation des Villes – PROMO- VILLES, avec des voies et assainissement, voierie et éclairage public ;
- le Train Express Régional (TER) Dakar – Diamnadio- AIBD, première liaison ferroviaire rapide du Sénégal, desservant 14 gares et transportant jusqu’à 115 000 passagers par jour, en moins de 45 minutes, entre Dakar ET l’Aéroport International Blaise Diagne ;
- la réhabilitation de la voie ferrée Dakar – Kidira sur 644 km, chantier de grande envergure, générant plusieurs milliers d’emplois et favorisant un transport à bon coût
- le Parc Industriel de Diamnadio où de grandes compagnies internationales délocalisent des activités à haute intensité de main d’œuvre générant au moins 50 000 emplois.
L’énergie et l’eau ont enregistré des investissements colossaux ayant servi à :
La mise en service des centrales solaires ou de charbon à Mboro, Sendou, Médina Dakhar, Santhiou Mékhé, Sakal, Diass pour un coût global avoisinant les 650 milliards.
La réalisation des forages (510) et de stations de pompage (13) qui montre, s’il en était encore besoin, que l’accès à l’eau constitue une préoccupation constante pour le gouvernement ;
Le lancement de l’usine de traitement d’eau potable KMS3 d’un coût de 274,2 milliards qui permettra de régler de manière durable le problème de l’alimentation en eau de Dakar et de sa banlieue .
Toutefois la clef de la réussite du Président Macky SALL réside dans sa politique sociale. En effet, le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) a connu des résultats très satisfaisants qui ont permis le financement à la hauteur de 113 milliards de forages, de châteaux d’eau et de pistes rurales dans les localités les plus éloignées du pays.
A cela s’ajoutent :
La production et la distribution de 24.350 cartes d’égalité des chances ;
L’enrôlement de 17861 bénéficiaires dans les mutuelles de santé ;
L’octroi de 12 881 bourses de sécurité familiale à des personnes vulnérables
La consultation gratuite de plus de 4 millions d’enfants âgés de moins de 05 ans ;
La gratuité de la césarienne pour plus de 40 000 femmes, de la dialyse pour 550 personnes en raison de 3 séances par personne et par semaine.
L’inscription à l’Assurance Maladie Communautaire pour 2.255.788 personnes 
Le bilan élogieux a été validé pour le peuple sénégalais qui a adhéré au projet de société du Président Macky SALL.
 C’est ce qui lui a valu sa brillante réélection à la présidentielle du 24 Février 2019, dès le premier tour avec 58,27 des voix.
Cette victoire sans contexte ne l’a pas empêché de lancer un appel à tous les acteurs de la société de la société pour l’instauration d’un dialogue constructif devant aboutir à une gestion concertée de notre pays.
Ainsi déclarait –il, lors de la cérémonie de prestation de serment : «   Mo n rôle est de rassembler autour des idéaux que nous partageons. C’est pourquoi, je tends la main à toutes et à tous pour engager un dialogue ouvert et constructif dans l’intérêt supérieur de la Nation »
C’est dans ce contexte, qu’il convient d’inscrire la vision du Président SALL déclinée à travers le PSE dont le plan d’actions prioritaires entame sa deuxième phase pour la période 2019-2024.Ce nouveau challenge qui permettra de prendre en charge les promesses tenues par le Candidat Macky SALL lors de la campagne électorale de Février 2019 définies dans son programme « Liguéeyal, ëllëk» .
C’est alors l’avènement d’ « un temps nouveau » qui confirme son choix de « mettre l’homme au début et à la fin du développement ».
Il assure que ce « temps nouveau s’annonce comme celui du 5-3-5
Avec les cinq initiatives majeures’’.
Le PSE, priorité jeunesse 2035 qui fait de l’éducation et de la formation des leviers de progrès pour favoriser davantage l’employabilité des jeunes ;
Le PSE économie sociale et solidaire ;
Le PSE société numérique inclusive
Le PSE Vert qui vise la reforestation durable de tout le territoire national ; 
Le PSE cap sur l’industrialisation
Les trois (03) programmes
Programme zéro déchet ;
Programme zéro bidon ville ;
Programme villes créatives qui met l’accent sur les industries culturelles
Enfin les cinq (05) accès universels devront permettre d’atteindre les résultats escomptés :
Eaux et assainissement
Electricité
Services sociaux de base
 Services de mobilité collective
Services sportifs et culturels Une telle vision stratégique est un cas d’école qu’il urge de fouiller en profondeur et de partager pour le grand bien des Sénégalais et pourquoi pas des Africains.

Mesdames et Messieurs les Ministres et Directeurs Généraux de sociétés et d’Agence, la voie est ainsi  bien balisée  par le chef de l’Etat  qui a défini la politique  et mis en place  tous les instruments nécessaires  pour la prise en charge correcte des préoccupations des Sénégalaises et des Sénégalaises .

La pandémie à coronavirus , COVID-19  a encore révélé une autre dimension de sa stature internationale  avec le combat mené de main de maître  à l’échelle nationale  qui a permis de limiter le nombre de cas et de décès  mais aussi et surtout son leadership pour le combat pour l’annulation de la dette publique des pays africains .
Cette position a été soutenue par le Pape qui lui a manifesté toute sa solidarité.

Rappelez-vous bien que le Président Macky SALL est seul détenteur de la légitimité populaire qui lui donne la liberté de nommer qui il veut et quand il veut aux fonctions civiles et militaires.

Alors halte aux invectives et aux récriminations. Soyez plutôt plus courageux pour défendre son bilan et faire face aux attaques dont il est souvent l’objet.
Sinon, le connaissant, il va bientôt siffler la fin de la récréation  qui n’a que trop duré.   
A bon entendeur, salut.
Lundi 29 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :