Meurtre : Un boutiquier guinéen d'origine jugé devant la Chambre criminelle pour avoir poignardé à mort son oncle.


Une relation chaotique et un «accès de rage» : un jeune d’origine guinéenne a comparu ce mardi devant la Chambre criminelle pour avoir poignardé à mort son oncle. Mamadou Benté Diallo est accusé du meurtre de Moussa Diallo. «Ce n'est pas mon sort qui me préoccupe», mais celui des proches de la victime, a reconnu l’accusé.

Ce boutiquier guinéen d'origine de 27 ans était alors entré dans un état de «rage». Il avait saisi un couteau dans la cuisine et avait poignardé sa victime au niveau du cœur. Le jeune homme avait mis fin aux jours de son oncle Moussa Diallo, qui serait dans un état d’ébriété au moment des faits, qui remontent au 14 juillet 2016, à Yeumbeul. Rapidement alertés, les secours n'étaient pas parvenus à réanimer la victime.

Entendu par les enquêteurs, l'accusé a raconté avoir «ressenti une énorme douleur» et avoir «voulu la restituer», assurant avoir «eu l'impression» que ce n'était pas lui «qui agissait». «C’est dans le but de me défendre que j’ai administré un coup de couteau. Je l’ai tué, mais ce n’était pas mon intention. Mon oncle n’était pas lucide et il avait une arme », a déclaré l’accusé à la barre. 

En détention provisoire depuis près de quatre ans, il encourt une peine de 10 ans de travaux forcés, requis par le parquet général. L’avocat de la défense a sollicité «une application bienveillante de la loi pénale» pour le boutiquier Mamadou Benté Diallo.
Délibéré le 3 mars prochain.
Mardi 18 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :