Marche de l'opposition le 29 Juin : Bokk Gis-Gis se démarque et appelle à plus de responsabilité.


« L'heure n'est pas à la manifestation encore moins de faire violence sur le terrain. Les sénégalais sont préoccupés par autre chose que de se lancer dans des manifestations ». C'est du moins l'avis des membres du parti Bokk Gis-Gis du département de Dakar. 

Pour ces responsables politiques, les préoccupations sont ailleurs que de se lancer dans des courses poursuites entre populations et forces de l'ordre. 

"La situation économique est difficile et la fête de Tabaski se profile à l'horizon. Les gens doivent trouver quoi amener dans leurs familles pour les besoins de la fête. Des personnes ont investi beaucoup d'argent pour l'élevage de moutons pour assurer une bonne opération de Tabaski. Donc aujourd'hui, vouloir saboter tout ce sacrifice consenti par des pauvres citoyens Sénégalais, c'est manquer de respect au peuple", a souligné Alioune Badara Kébé, membre de la coordination départemental de Bokk Gis-Gis à Dakar.  

Par ailleurs, M. Kébé invite les jeunes à ne pas céder aux tentations des acteurs politiques, qui pour lui ne font que les sacrifier sur le terrain. " Nous ne connaissons pas cette image inhabituelle du Sénégal qu'on veut nous forcer du Sénégal. Nous avons besoin de la stabilité nationale et non de la violence. C'est pourquoi nous appelons les jeunes à ne pas céder aux tentations des acteurs politiques. Ils ne font que vous sacrifier sur le terrain politique. Nous leur demandons de rester chez eux et de ne participer à aucune forme de manifestation. Nous appelons les leaders politiques à plus de responsabilité car ce pays n'appartient ni à Yewwi Askan Wi encore moins à BBY", conclut-il... 
Mardi 28 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :