Mame Makhtar Guèye, « ONG Jamra » : « Le Sénégal ne peut accueillir deux anciens pensionnaires de Guantanamo et condamner l'Imam Ndao »


Mame Makhtar Guèye a fait sensation hier lors de la conférence de presse des organisations islamiques pour la libération de l'Imam Ndao. Le frère cadet de feu Abdou Latif Guèye, par ailleurs président de l'Ong Jamra, a demandé à l'Etat du Sénégal de faire preuve de magnanimité à l'égard de l'imam. 
Pour lui, le religieux de Kaolack, écroué depuis plus de deux ans pour terrorisme supposé, ne devrait pas être moins chanceux que les deux libyens, anciens pensionnaires de Guantanamo, qui ont bénéficié de l'hospitalité sénégalaise même si leur séjour au Sénégal n'a duré que deux ans. “Le Sénégal ne peut accueillir deux anciens pensionnaires de Guantanamo et leur donner une seconde chance et en même temps condamner Imam Ndao”, se convainc l'activiste.
Cependant, Mame Makhtar Guèye a précisé qu'il s'érige contre le fondamentalisme religieux. Mais il s'empresse d'ajouter que toutes les formes de fondamentalisme doivent être combattues. A l'en croire, le “terrorisme intellectuel” doit être combattu au même titre que son corolaire islamiste. Et il ne manque pas d'exemples pour illustrer le premier extrémisme. Il cite la profanation du Coran par Salman Rushdi et l'autodafé du livre saint par un pasteur américain. Des actes qui, de l'avis de M. Guèye, ne sont  ni plus ni moins que du terrorisme qu'il faut dénoncer. 
Jeudi 5 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :