Mali : L’UE estime que Wagner ne peut que détériorer la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest, aggraver la situation des droits de l’homme, menacer l’Accord de paix et de réconciliation.


Mali : L’UE estime que Wagner ne peut que détériorer la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest, aggraver la situation des droits de l’homme, menacer l’Accord de paix et de réconciliation.
Après la Cedeao, c’est autour de l'Union européenne (UE) de dénoncer la présence de Wagner au Mali. C'est dans un communiqué publié par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères que les pays membres de l’UE condamnent la présence de cette « troupe mercenaire » russe au Mali.

« Ce déploiement ne peut que détériorer davantage la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest, aggraver la situation des droits de l’homme au Mali, menacer l’Accord de paix et de réconciliation au Mali résultant du processus d’Alger et entraver les efforts de la communauté internationale pour assurer la protection des civils et apporter un soutien aux forces armées maliennes »,  lit-on dans le texte parcouru à Dakaractu.

L’Union Européenne  regrette les finances utilisées par les autorités de la transition malienne pour payer les mercenaires de Wagner. « Nous regrettons profondément le choix des autorités de transition maliennes d’utiliser des fonds publics déjà rares pour payer des mercenaires étrangers au lieu de soutenir les forces armées maliennes et les services publics au profit du peuple malien. »

Ainsi, l’UE invite les autorités de la transition à rétablir l’ordre constitutionnel qui est une urgence dans ce vaste pays d’Afrique de l’Ouest en proie au terrorisme. « Nous exhortons les autorités de transition maliennes à entreprendre des réformes et à rétablir l’ordre constitutionnel, par la préparation et l’organisation en temps voulu d’élections, comme elles se sont engagées devant le peuple malien, la Cedeao et la communauté internationale. Nous appuyons pleinement les récentes décisions de la Cedeao à cet égard ».

« Nous rappelons que le groupe Wagner lui-même est impliqué dans de graves violations des droits de l’homme, des actes de torture et des exécutions et meurtres extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, ou dans des activités déstabilisatrices dans certains des pays où ils opèrent. Nous n’abandonnerons pas nos efforts pour répondre aux besoins de la population malienne », conclut le texte.
Vendredi 24 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :