Makhtar Faye, directeur exécutif de la nouvelle prévention routière : " Kaolack est une région accidentogène...Pas moins de 400 camions par jour passent par Kaolack "


La ville de Kaolack a abrité ce dimanche la cérémonie consacrée à la semaine nationale de la prévention routière. Initiée par l'antenne régionale de la nouvelle prévention routière du Sénégal, en collaboration avec l'association dénommée " les cavaliers de la sécurité routière", la rencontre était une occasion pour le directeur exécutif de la nouvelle prévention routière, le Docteur Makhtar Faye, de tirer la sonnette d'alarme pour que des mesures idoines puissent être prises afin de réduire drastiquement le nombre de victimes sur les routes, notamment dans la région de Kaolack. " Pourquoi le choix de Kaolack?Kaolack est une région accidentogène. L'autre l'a dit, pas moins de 400 camions par jour passent par Kaolack. Des véhicules y passent pour se rendre à Tamba, en Guinée ou au Mali. Donc, je pense que Kaolack mérite qu'on lui apporte beaucoup plus d'attention et que l'État du Sénégal lui-même, fasse beaucoup d'efforts notamment en terme de sensibilisation et de mesures visant à éradiquer le fléau que nous connaissons tous, qui est un fléau qui tue, qui blesse et qui endeuille des familles entières. "

Ainsi, pour réussir à lutter efficacement contre les accidents de la route. Le Dr Faye préconise la formation. " La formation est un levier important visant à acquérir des connaissances, mais également des compétences et à changer de comportement. Vous savez on parle beaucoup du respect des règles de la circulation, mais comme j'ai l'habitude de dire, on ne peut pas respecter ce que l'on ignore. Alors, pour inviter les usagers à respecter les règles de la circulation, il faut absolument qu'ils les apprennent, qu'ils se les approprient et qu'ils aient un autre comportement dans la circulation. Notre seul credo, c'est de réduire les accidents de la circulation. Il y a trop de morts, trop de blessés et ça c'est un frein pour le développement économique de notre pays. "

De leur côté, les cavaliers de la sécurité routière ont promis de renforcer la formation et la sensibilisation des usagers de la route à travers des sessions de formation périodiques. Le président de ladite association, Mr Cheikh Sarr, a pour sa part plaidé pour que l'éducation à la sécurité routière soit incluse dans les programmes d'éducation au Sénégal.


 
Dimanche 15 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :