Madeleine Diouf Sarr, Chef division changement climatique : « L'accord de Paris entre en exécution dès 2020… »


L’accord de Paris sur les changements climatiques va entrer en exécution des 2020. C’est l’une des principales résolutions issues de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 24). Des négociations âpres qui ont mené à ce résultat, comme l’a indiqué Madeleine Diouf Sarr, Chef division changement climatique à la Direction de l’Environnement. Elle se prononçait en marge de l’atelier de restitution des conclusions de la COP 24.
« Cette COP c’était un tournant, on a eu l’accord de Paris en 2015, il fallait rendre opérationnel ces accords et c’était vraiment l’objectif de la COP 24. Avoir aussi un document avec toutes les dispositions juridiques et procédurales adoptées par tous.  Cela a été compliqué. Mais l’accord de Paris entre en  exécution dès 2020 avec toutes les règles qu’il faut » a-t-elle laissé entendre.
En ce qui concerne les mécanismes de marché toutes les règles de procédure ont été adoptées sauf pour ce qu’on appelle l’article 6, a indiqué  El hadj Mbaye Diagne, représentant le comité national changement climatique (COMNAC).
« On a reporté pour l’année 2019 cette adoption. Ce sont des enjeux économiques très importants. Et il a été très difficile compte tenu de ces enjeux là, d’accorder les positions des différentes parties prenantes. et nous avons dû mener des discussions très intenses jusqu’au dernier moment sans arriver à un accord final. Et nous espérons que les préoccupations de l’Afrique qui n’avaient pas été suffisamment prises en compte dans le cadre des mécanismes de marché du protocole de Kyoto, seront de façon beaucoup plus accentuée dans le cadre de l’accord de Paris » a-t-il aussi ajouté.  
Venu représenter le ministre de l’environnement et du développement durable (MEDD) lors de cet atelier, le Directeur de cabinet de Cheikh Dieng a laissé entendre que cet atelier donnera l’occasion « d’analyser le rapport de la COP24 afin de consolider la position du Sénégal, au regard des défis qui se dessinent pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris ».
Vendredi 1 Février 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :