Macky Sall sur Rfi : « Je suis le président de la République … je vais me faire vacciner »


Le président de la République du Sénégal s’est prononcé ce mardi matin avant le début de la campagne de vaccination contre la pandémie à coronavirus. Macky Sall a coupé court la rumeur qui circulait et répondu aux citoyens qui attendaient qu’il donne l’exemple, en recevant la première dose. Devant nos confrères de Rfi, il confirme avoir envoyé le ministre de la Santé et de l’Action Sociale en tant que cible prioritaire.

« Je vais me vacciner immédiatement, je ne suis pas dans la cible première. Je suis le président de la République. Je dois pouvoir être le premier à me vacciner. Mais je considère et j’ai dit à mon ministre de la Santé que je veux une transparence absolue sur le processus de vaccination », fait savoir le Chef de l’État qui rassure dans la foulée sur l’efficacité du vaccin. « Malheureusement cette rumeur a créé une psychose. Mieux vaut se vacciner que de ne pas se vacciner. Israël a montré un taux de vaccination élevé. Ils sont arrivés à immuniser la population et réduire les risques d’infection. »

Membre de l’initiative Covax, le Sénégal ne peut pas attendre fin mars pour démarrer la campagne dit le président Macky Sall. « En tant que président de la République, je ne peux pas attendre que ces premiers vaccins Covax nous parviennent. J’ai en même temps développé des initiatives au plan bilatéral avec tous les pays producteurs de vaccin ou avec les groupes pharmaceutiques. Ainsi que je me suis adressé à la Chine. Finalement, on a pu acquérir ces doses avec Sinopharm grâce au soutien du président Xi Jin Ping », précise Macky Sall.

Ayant le Fast track en bandoulière, le président de la République dit avoir ouvert des discussions. « Je me suis adressé à la Russie, au président Poutine également, nous sommes en discussion pour pouvoir obtenir du Spoutnik V, tout comme nous avons lancé des initiatives vers Johnson and Johnson, Pfizer, BioNTech ». « Le vaccin chinois est le premier vaccin disponible que nous avons eu. Depuis la découverte des vaccins, nous nous sommes évertués à être dans le concert des nations avec l’initiative Covax. Nous avons constaté au moment où les pays développés ont commencé la vaccination que l’initiative n’avait pas encore pu mobiliser les vaccins. D’ici mars, les premières doses de vaccins de Covax vont atterrir dans notre pays », conclut Macky Sall. 
Mardi 23 Février 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :