MAIRIE DE DAKAR-PLATEAU : Bounama Tall annonce sa candidature et décline ses ambitions


MAIRIE DE DAKAR-PLATEAU : Bounama Tall annonce sa candidature et décline ses ambitions
Alors que les populations du Plateau continuent de souffrir du fait de la mauvaise politique de développement de ses dirigeants en dépit du potentiel socio-économique existant, les notables, jeunes et femmes  ont porté hier, à  Rebeuss, la candidature de Bounama Tall.
 
Un autre loup aux dents longues et acérées plonge dans le marigot politique à la quête de la mairie de Dakar-Plateau. Après le maire sortant Alioune Ndoye, Bounama Tall se signale pour les élections communales et territoriales de janvier 2022. Il a déclaré sa candidature hier, au siège de l'Asc Khadalou de Rebeuss devant un parterre de sympathisants et d’habitants du quartier. «Ma volonté est d'être maire du Plateau. C'est une démarche citoyenne et participative car le Plateau c'est mon histoire, ma vie et je souhaite lui redonner tout ce qu'il m'a offert », a annoncé Bounama Tall qui plus, compte changer les conditions de vie des populations de Rebeuss et du Plateau une fois élu maire de la localité. «Je ne viens pas pour m'enrichir ou exercer un certain pouvoir de domination sur les populations mais plutôt pour le bien-être des habitants de Plateau. En un mandat, je voudrais faire bouger les choses. Rebeuss a trop souffert des questions d'insécurité, de l’occupation anarchique de l'espace avec un cadre de vie détérioré, du manque de formation, des écoles vétustes et en état de délabrement avancé...», a-t-il fait savoir en promettant par ailleurs que le moment est venu pour que la jeunesse de Rebeuss  bénéficie de formation professionnelle à l'image de ce qui se passe dans d'autres  collectivités territoriales du pays. «Je suis du Plateau et de Rebeuss et je sais ce que veut dire la pauvreté et la faim », a tonné Bounama Tall comme pour dire encore que seul le développement du Plateau l’intéresse. Face à un programme impliquant aussi bien la sécurité du Plateau que son cadre de vie, l'éducation, la culture, le sport, les populations ont été séduites. «Nous sommes contents  parce que Bouna comme nous l’appelons est avec nous dans les bons et mauvais moments. Nous prions pour que ses vœux soient exaucés car jamais, depuis le découpage administratif de 1996, un candidat n'a  eu un si alléchant programme en impliquant la population dans sa confection. Nous sommes très contents de cette démarche qui nous met au cœur des aspirations de Rebeuss », a souligné l'imam du quartier.
 
Après l'imam, les jeunes et les femmes ont porté la candidature de Bounama Tall. Pour la responsable des femmes, une chose est de soutenir une candidature, une autre de traduire en actes, cette volonté en allant massivement voter pour elle. «Je connais bien Bouna. Il ne vient pas chercher des privilèges à Rebeuss mais plutôt mettre la main à la pâte pour le développement de notre cher quartier », a-t-elle dit. Même son de cloche pour le représentant des jeunes qui, après avoir constaté de nombreux cas de fraude et de transfert d'électeurs, appuie le projet de mise en place d'une brigade de vigilance à même de parer à cette situation. En attendant, Alioune Ndoye à un sacré adversaire au Plateau.

Avec Liberation
Jeudi 28 Octobre 2021
Liberation



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :