MAGAL DE TOUBA / Y’aura-t-il suffisamment de pomme de terre dans la cité ?


La pomme de terre est sans doute l’une des solanacées les plus prisées lors du Grand  Magal de Touba. Les repas, généralement à base de viande, sont accompagnés de cette tubercule et c’est presque rare qu’elle fasse l’objet de  mévente après la célébration de l’événement religieux. La visite du secrétaire général du ministre du commerce, des petites et moyennes entreprises a permis aux commerçants de Ocass regroupés dans l’association ACIS, d’en parler.

À en croire le Secrétaire Général de la structure, le problème est sérieux et on risque d’être confronté à une pénurie de pomme de terre à cause de l’impossibilité de la conserver sur une longue durée. « La pomme de terre continue de poser un petit problème. Ce n’est pas un problème de disponibilité mais un problème de conservation. Nous sommes confrontés à un blocage puisque nous ne disposons pas de chambres froides ». 

Samba Ndao, quant à lui, assurera de manière générale, de l’engagement du ministère du commerce et des petites et moyennes entreprises de juguler toute velléité de pénurie. C’est un travail qui, dit-il, a démarré depuis le 13 septembre passé avec la tenue d’un comité chargé de  remonter la situation de stocks au niveau de Touba. 
Jeudi 16 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :