Lutte contre les inégalités : Un document de référence en finalisation au profit des comités d'éthique.


Le 2e congrès scientifique Bca-Wa-Ethics dédié à l’harmonisation de l'intégration du genre en Afrique de l'Ouest a été ouvert ce lundi 22 mars 2021. Cette rencontre virtuelle ouverte par le Dr Samba Cor Sarr, chef du Comité national d'éthique de la recherche en santé (Cner) du Sénégal, a permis à ce dernier d’annoncer la finalisation prochaine d’un ouvrage qui se veut une référence pour les comités d'éthique en Afrique.
 
‘’Aujourd'hui, nous sommes en train de finaliser un document de référence qui va orienter beaucoup de comités d’éthique en terme de livre blanc qui agit sur les différentes approches susceptibles d’aider les comités à, non seulement intégrer le genre, mais à avoir des outils et des systèmes de revue harmonisés. Donc, cette séance va nous aider à écouter un ensemble d’experts sur la problématique et je pense que c’est une occasion rêvée pour démontrer effectivement que nous avons les ressources qu’il nous faut pour pouvoir changer les choses dans le bon sens’’, a déclaré le Dr Sarr, par ailleurs, Co-coordinateur de projet Bca Wa-Ethics.
 
Ce dernier, au cours de sa prise de parole, entendait ‘’souligner l'importance de la prise en compte du genre dans le contexte desdits comités ouest-africains pour parvenir à l'égalité hommes-femmes et s'assurer que tous les agents impliqués dans la conduite de la recherche en santé et sauvegarder les droits et le bien-être des sujets d'étude, de leurs communautés et de leur environnement’’.
 
Parlant de ce projet Bca-Wa-Ethics, le Dr Sarr d’expliquer qu’il ‘’cherche à démontrer qu’il est possible de travailler ensemble pour faire avancer les choses. Nous avons d’abord, dans un premier temps, avec l'Université de Saragosse, discuté sur la possibilité de collaborer pour voir dans quelle mesure il est possible de mettre ensemble quelque chose pour appuyer à la fois les comités d'éthique mais aussi les autorités nationales de réglementation, faire en sorte que l'ensemble des pays qui sont dans le dispositif, plus particulièrement les pays francophones, comment faire pour les accompagner à avoir des systèmes harmonisés efficaces et qui puissent aussi prendre en compte la dimension genre’’.
 
Au cours de son allocution, des remerciements ont été adressés à ‘’l’université de Saragosse, l’équipe d'Espagne qui en accord avec celle du Sénégal est en train de démontrer que les clivages en matière de pays, de langue c'est quelque chose qu'on peut effectivement surmonter et nous sommes en train de faire la démonstration. Cette cession devrait à la fin permettre aux uns et aux autres de partager leur expérience et d’aider le système de revue éthique d’avancer, mais de produire des résultats qui vont aider les populations à être beaucoup plus en phase avec leur droit et leur liberté de participer à des programmes de recherches’’.
Lundi 22 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :