Lutte contre l’extrémisme : « Il faut sauvegarder la sécurité intellectuelle et avoir de quoi subvenir à nos besoins pour ne pas tomber dans l’obscurantisme » (Seydina Issa Lahi, porte-parole du Khalife des Layènes).


Évoquant le thème central de la 142ème édition de l’anniversaire de l’Appel du Mahdi (Psl) axé sur « le rôle de l’éducation dans la lutte contre l’extrémisme », le porte-parole de la communauté Layène, Seydina Issa Lahi, a invité les panélistes à aller en profondeur du phénomène.

« Il faut étudier les causes et revoir notre société pour des solutions », a-t-il expliqué à l’occasion d’une table ronde initiée ce 19 février, à la grande mosquée de Yoff Mbélélane par le comité scientifique du groupement central des layènes.

Selon lui, il est indispensable que le citoyen sénégalais vive de sa citoyenneté et refuse que des personnes étrangères divisent les communautés longtemps protégées par les orientations déroulées par les anciens.

« Il faut sauvegarder la sécurité intellectuelle et avoir de quoi subvenir à nos besoins pour ne pas tomber dans l’obscurantisme », a soutenu Seydina Limamou Lahi qui appelle la jeunesse à se ressourcer davantage pour ne pas être emportée.

« Il faut aller dans le sens de détenir le pouvoir économique avant que d’autres ne le fassent avec le pouvoir politique », a-t-il fait savoir. Le guide a surtout insisté sur la sincérité dans le compagnonnage entre croyants et d'éviter celui de la circonstance qui est souvent source de discrimination.
Samedi 19 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :