Lendemain de Tabaski à Kolda : entre ordures jonchant les rues et enfants à la traine…


Au lendemain de la fête de Tabaski ce sont les tas d'immondices et autres enfants en quête d'étrennes qui constituent le décor des rues. 

Au marché central, le spectacle est à vous couper le souffle, le tout dans un désordre indescriptible. 

Trouvé sur place, A. B, commerçant de son état, accuse ses collègues : « nous sommes les principaux responsables de ces immondices. Nous ne devons incriminer personne. Et d’ailleurs, nous devrions à chaque lendemain de fête assurer le minimum de propreté au lieu d’attendre tout de la municipalité. Après la fête nous avons laissé tables, chaises, cartons vides sur place, surtout les marchands ambulants… »

Dans les quartiers, ce sont des peaux de mouton ou de chèvre qui jonchent les routes dégageant au passage une odeur pestilentielle qui n'empêche pas les enfants de jouer à coté.

Et malgré la recrudescence de la Covid-19 accentuée par le fameux variant Delta, des rassemblements se tiennent un peu partout dans l’insouciance.

Ali D. qui estime que les parents devraient retenir leurs enfants à la maison à cause de la covid-19, ajoute : « nous devons prendre nos responsabilités les lendemains de fête en nettoyant d’abord les maisons, les quartiers puis les marchés surtout en ces temps de covid-19... »

Jeudi 22 Juillet 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :