La corruption qui enfonce le Sénégal dans la zone rouge : Seynabou Ndiaye Diakhaté espère une stratégie plus satisfaisante


La corruption qui enfonce le Sénégal dans la zone rouge : Seynabou Ndiaye Diakhaté espère une stratégie plus satisfaisante
Malgré ce classement incitatif de l’indice de perception de la corruption qui avait démontré que le Sénégal est toujours dans la zone rouge en matière de lutte contre le phénomène, les efforts à mener restent énormes. La lutte contre le phénomène demande ainsi des stratégies plus réfléchies pour tendre vers son éradication progressive. Un rang dans la liste rouge qui n’honore pas selon la présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption. Seynabou Ndiaye Diakhaté est loin de se contenter seulement des notes de l’UEMOA et de la CEDEAO. 
 
Mais pour celle de Transparency International, le Sénégal n’a pas encore sorti la tête de l’eau. « Nous sommes toujours dans la zone rouge. Mais avec la nouvelle stratégie de lutte contre la corruption, nous espérons quitter cette zone rouge pour aller vers des résultats appropriés », a remarqué Seynabou Ndiaye Diakhaté qui s’exprimait à l’occasion de la clôture de la cinquième édition de la quinzaine 
nationale de lutte contre la corruption à Pikine.
 
La présidente de l’OFNAC a rappelé par ailleurs que l’objectif de l’office qu’elle dirige a une mission de prévention et une mission de lutte. Toutefois, il privilégie la prévention, en faisant connaître les méfaits de la corruption qui sont des aspects pris en compte dans la nouvelle stratégie de lutte. Seynabou Ndiaye Diakhaté rappelle que le combat ne se mesure pas seulement au nombre de lois adoptées, mais il s’agit d’engagements qui inspirent les acteurs culturels, la société civile, etc...
Jeudi 23 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :