LE SELS MENACÉ DE MAIN LEVÉE - Le Sg Souleymane Diallo désavoué à Mbacké, Bambey, Dakar...


La grève continue chez les enseignants sauf, officiellement,  pour ceux du Syndicat des Enseignants Libres du Sénégal, Sels en acronyme. 
Pendant que le Feder et les autres composantes du G6 ont décidé de poursuivre le bras de fer, Souleymane Diallo, au terme d'un voyage éclair à Tivaouane a annoncé la suspension du mot d'ordre prétextant l'intervention du Khalife Général des Tidianes et la satisfaction partielle de la plateforme revendicative.

Seulement, il risque de rester '' seul '' à la maison avec quelques rares inconditionnels du fait qu'il a été désavoué dans plusieurs coins du pays. C'est le cas à Bambey où la section départementale a rapidement annoncé sa décision de suivre le G6. Les enseignants se sont étonnés d'entendre que leur secrétaire général National avait changé de fusil d'épaule et enclenché une démarche solitaire. C'est alors qu'ils se sont résolus à observer ce mardi un débrayage et des grèves totales les jours suivants.

À Mbacké et à Dakar, ses collègues et camarades de syndicat déclarent , eux, s'employer dès cette semaine à procéder à des mains levées pour quitter le navire.
Dans une déclaration publique Matar Sarr du Feder de Mbacké n'a pas hésité à parler de division provoquée par le ministre Serigne Mbaye Thiam. 

En riposte à ce qui se passe, les têtes du ministre de l'éducation et son ''complice '' Souleymane Diallo sont exigées par les enseignants qui considèrent qu'ils seront responsables de tout ce qui adviendra.
Mardi 24 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :