Kaolack / Fadel Barro et Cie lancent Jammi Kaolack et mettent en garde les politiques : "On ne peut plus faire de Kaolack, un objet pour faire de la politique politicienne".


La structure qu'ils viennent de mettre sur les fonts baptismaux s'appelle "Jammi Kaolack". Celle-ci a deux objectifs principaux, c'est-à-dire changer le visage de cette ville à travers le slogan "Naatal" et amener les jeunes à s'inscrire sur les listes électorales d'où le slogan "Bindu" .

Lors de leur face-à-face avec la presse, les membres de cette plate-forme ont donné le ton. "Les gens doivent s'organiser dans les quartiers, s'ils peuvent nettoyer qu'ils nettoient, s'ils peuvent planter des arbres qu'ils plantent des arbres...Par un acte symbolique que chacun commence là où il peut changer le visage de Kaolack".

"Nous sommes des fils, des enfants de Kaolack. Nous avons quelque chose à faire. Chacun a son mot à dire, c'est tout le sens de "Naatal ak Bindu", a déclaré Fadel Barro.

Poursuivant, M. Barro de marteler : "On ne peut plus faire de Kaolack, un objet pour faire de la politique politicienne. Kaolack a besoin de dépasser les clivages partisans pour redevenir la ville exemplaire. Jammi Kaolack veut construire la paix de Kaolack pour que les enfants arrêtent de fuir leur ville... et que le service public soit accessible à chaque citoyen de Kaolack. Les avoirs de la municipalité doivent retourner à chaque kaolackois. Les membres de Jammi Kaolack vont se cotiser mensuellement pour mener à bien leurs projets".

Interrogé sur sa candidature à la mairie de Kaolack, Fadel Barro de répondre : "Ma personne s'efface devant la volonté des Kaolackois. Ma personne n'est pas importante, mais les idées que Jammi Kaolack porte sont beaucoup plus importantes. Ne nous focalisons pas sur une personne, c'est une des erreurs du passé qu'il faut désormais éviter parce qu'on mise sur des personnes au lieu de miser sur des projets, des idées, des principes...


Mercredi 30 Juin 2021



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :