Journée internationale de la fille : L'accent mis sur l'égalité et la promotion de leurs droits.


La journée internationale de la fille a été célébrée cette année dans un contexte particulier. Néanmoins, elle n'a pas été de moindre sens dans la mesure où le thème est articulé sur la promotion et la protection des droits des filles. En effet, le ministre de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants a présidé à cet effet, une rencontre qui a été marquée par les présences de  la représentante résidente de l'UNFPA, de la directrice du centre de la CEDEAO pour le développement du genre et de la directrice régionale de ONU femmes pour parler des conditions des filles et de ce qu'elles subissent.

 Le thème de cette année, "Ma voix, l'égalité pour notre avenir", revêt selon le ministre Ndèye Saly Diop Dieng, un sens capital pour l'épanouissement des filles. "Nous avons aujourd'hui l'occasion de parler et de faire entendre la voix des filles pour faire reconnaître leurs droits et de lutter contre les obstacles particulier auxquels elles se heurtent", a affirmé le ministre de la famille. Poursuivant son propos, elle conçoit que "la jeune fille est au coeur des enjeux majeurs de développement économique et social avec comme fondement l'éducation et la formation. D'où son appel aux parents à s'investir encore pour l'avenir de leurs enfants et surtout des filles pour qu'elles puissent se sentir égales aux autres.

Ndèye Saly Diop Dieng lance ainsi, officiellement l'agenda national pour la période 2020-2024 qui consistera à dégager un plaidoyer et des recommandations pour tenir compte des besoins spécifiques des filles en milieu social. 
Mercredi 14 Octobre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :