Intrusion musclée au domicile de Ousmane Sonko à Ziguinchor : Le verdict est tombé ...


Ousmane Sonko s’est entretenu ce matin à huis clos avec la presse accréditée pour sa couverture de campagne présidentielle et donner l’information selon laquelle il s’est tenu aujourd’hui, le délibéré de l’agression perpétrée par le fameux gendarme qui s'était rendu à son domicile à Ziguinchor pour récupérer des fiches de parrainage. 
Ainsi, le tribunal régional a condamné le gendarme à trois mois de sursis pour abus de pouvoir et voie de fait. Ousmane Sonko a félicité la justice du Sénégal tant décriée : « c’est une bonne chose, je crois que nous avons toujours décrié la justice de manière générale. Tout le monde constate l’état de la justice qui est totalement agenouillée, mais il y a encore dans ce pays beaucoup de magistrats qui eux sont restés debout et qui font convenablement leur travail. »
Enfin, après avoir rappelé ce qui s’est passé avant hier à Saint-Louis où leurs militants ont été agressés à coup de machette, le meurtre de Mariama Sagna et aussi le saccage de leur siège à Yoff, Ousmane Sonko a tout de même décidé de rester dans la légalité et de faire confiance à la justice pour que les coupables soient identifiés et condamnés.
Par rapport à la sortie hier, de l’ancien président Me Abdoulaye Wade, Ousmane Sonko a décidé de ne pas aller trop loin, tout en précisant que : « c’est un chef de parti, un ancien président qui a donné une position politique par rapport à une situation nationale et nous respectons cette position politique... »
Mercredi 6 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :