Immeubles désaffectés et démolis de Hann Maristes : Les propriétaires en sit-in, dénoncent un bradage manifeste de leur foncier.


Les habitants de Hann Maristes désespérés, ne savent plus à quel saint se vouer. S'étant constitué en collectif, ils ont tenu ce matin un point de presse pour dénoncer les abus manifestes sur le foncier qu'ils occupent depuis plusieurs années.

Le Collectif des résidents des immeubles de Hann Maristes avait quitté ses appartements à la suite d’un protocole d’accord qui avait été signé avec la Société nationale des habitations à loyer modéré (Sn-Hlm).
Ces habitations qui sont en train d'être démolies avait poussé les propriétaires à chercher des locations. Cependant, il était question que toute initiative dans cette propriété privée, associe le collectif, "mais il n'en est rien, manifestement". 

Le collectif, dans tous ces états regrette que la société nationale qui, au début le soutenait, ne respecte plus sa parole qui était de prendre en charge la location provisoire des habitants déguerpis. "Nous n'avons même pas eu la possibilité de bénéficier d'un an de location et présentement, les bailleurs veulent que nous leur payons ce que nous leur devons. Depuis 3 mois, nous n'avons pas reçu de quoi payer les bailleurs" a informé Mme Mbacké, la chargée de communication du collectif.

Rappelons qu'il avait été retenu de se débarasser de ces immeubles qui menacent ruine et ensuite, de reconstruire sur le même site, des bâtiments revenant aux propriétaires. Aussi, ces derniers soupçonnent l'utilisation de leur foncier à des fins inavouées. 

Ils appellent les autorités à se conformer aux recommandations du chef de l'État qui avait instruit le ministre concerné, de prendre toutes les mesures nécessaires en vue du règlement définitif de ce dossier.
Samedi 21 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :