Ibrahima Macodou Fall annonce la création de la Compagnie Maroco Sénégalaise de textile (COMASET) et le projet du Parc Industriel et Artisanal de Thiès (PIAT)


THIES INFO : Nous avons appris que lors du dernier CRD préparatoire au lancement de la deuxième phase du PSE, vous avez parlé de projets importants pour la ville de Thiès.

IMF
: Effectivement j’ai été invité à participer au CRD tenu à la Gouvernance et relatif à la préparation de la deuxième phase du PSE. A cette occasion j’ai eu à informer le CRD, que dans le cadre du développement de nos activités, j’ai entrepris deux projets importants pour système productif de la ville de Thiès. Ces projets en totale cohérence avec les activités de base de la NSTS, s’inscrivent parfaitement dans le cadre du PSE.

THIES INFO : De quels projets s’agit-il ?

IMF : Il s’agit de La Compagnie Maroco Sénégalaise de Textile (COMASET) spécialisée dans la confection de vêtements et le projet du Parc Industriel et Artisanal de Thiès (PIAT), une véritable plateforme de services et de production destinée aux tailleurs et aux fabricants de chaussures.

THIES INFO : Pouvez vous nous parler un peu plus de ces projets ?

IMF : Sans entrer dans les détails, COMSET.SA qui a été déjà créée en partenariat avec un groupe marocain, va se doter d’une usine de confection sur le site de la NSTS et sera spécialisée dans la fabrication d’articles de bonneterie tels que polos, T.shirts, de manière générale tous les articles en maille pour l’habillement homme, femme, enfant. L’usine va employer dans sa première année 300 jeunes filles environ âgées de 18 à 25 ans qui seront recrutées et formées dans les métiers de la confection.
Pour le PIAT, il s’agit de la réalisation sur le site de la NSTS d’un parc d’activités destiné aux tailleurs et aux fabricants de chaussures. Ce projet que nous comptons réaliser dans le cadre d’un partenariat Public-Privé, a été conçu pour permettre aux tailleurs et fabricants de chaussures de disposer d’infrastructures adéquates pour l’exercice de leurs activités et d’être dans un espace où ils trouvent tous les services d’accompagnent et d’appui dont ils ont besoin. Il sera la plus grande plateforme de production et de services pour l’industrie et l’artisanat du textile. Dans sa première phase le PIAT comptera 612 ateliers de production, un bloc de services et pourra accueillir jusqu’à 3000 travailleurs.

THIES INFO : Est- ce que les tailleurs et les cordonniers ont été associés à la conception du projet ?

Déjà dans mon message adressé aux tailleurs de la ville lors de leur assemblée générale en 2014, j’annonçais la couleur en leur disant ceci : « je voudrais vous inviter dès à présent, à la mobilisation pour qu’on réalise ici à Thiès, la première plateforme de production et de services pour l’industrie et l’artisanat du textile et de l’habillement ».
C’est le projet PIAT que je leur annonçais car j’y travaillais déjà pour sa réalisation. Pour la conception du projet, l’association des tailleurs et le regroupement des cordonniers de Thiès ont été associés du début à la fin, et toutes leurs préoccupations ont été prises en compte. Plusieurs rencontres d’échanges sur le projet ont été tenues et ils ont marqué leur adhésion totale au projet suite à la présentation qui leur a été faite par l’architecte du projet.

THIES INFO : Pouvez vous nous parler des perspectives de votre Groupe dans le cadre de la mise en œuvre du PSE à Thiès ?

Le PSE va incontestablement modifier la configuration économique et sociale de la ville de Thiès. L’impact des projets du PSE sur Thiès, notamment dans son volet infrastructures sera considérable et va offrir de formidables opportunités économiques aux populations de Thiès. Par exemple, la mise en service de l’AIBD qui est en réalité l’aéroport de Thiès, va avoir des retombées économiques considérables pour la ville en termes d’opportunités d’emplois pour les jeunes, de développement de produits et services liés au fonctionnement de l’aéroport, et de développement d’infrastructures d’habitat et de bureaux. L’ouverture prochaine du tronçon de l’autoroute Thiès – AIDB va être le point de départ de grandes mutations qui vont s’opérer dans la ville de Thiès. Même la structure démographique de la ville va être impactée. Il faudrait que les thiessois prennent conscience de cela, c’est très sérieux. En ce qui concerne notre Groupe, nous avons réussi la relance de la FTT et nous travaillons actuellement à lever les obstacles pour passer à la deuxième phase consistant à relancer le tissage de la NSTS afin que toutes les activités sur le site reprennent. Le projet COMASET et le PIAT viennent en synergie à nos activités et constituent un apport significatif pour l’atteinte des objectifs du PSE notamment ceux fixés dans son volet visant la transformation structurelle de notre économie. Le Groupe NSTS compte jouer pleinement son rôle pour répondre à cette forte attente des thiessois qui s’est exprimée avec la relance de nos activités en 2015.

THIES INFO : Votre dernier mot.

Mon dernier mot s’adresse à la jeunesse thiessoise pour qu’elle prenne conscience des enjeux du PSE et des formidables opportunités qui s’offrent à elle pour son avenir. Qu’elle reste attentive à ce qui se fait aujourd’hui dans le pays. Thiès étant un carrefour incontournable de la dynamique économique que vont impulser les projets en cours d’exécution du PSE, la jeunesse thiessoise doit être le fer de lance. Dans le cadre de mes activités citoyennes, j’envisage d’ailleurs d’offrir aux jeunes un cadre d’informations, d’expression de leurs initiatives et d’accompagnement pour qu’ils puissent saisir toutes les opportunités qui s’offrent à eux et exploiter tous les moyens mis à leur disposition pour leur insertion professionnelle. Qu’ils refusent d’écouter ceux qui en permanence veulent peindre leur avenir en noir, et qui à chaque fois qu’il y’a des problèmes dans notre pays, sont heureux de les exposer dans les médias, et quand il y’a de bonnes réalisations qui font avancer le pays, ils se taisent ou tentent de les minimiser. Regarder par exemple la mise en service de l aéroport AIBD. On a entendu que des critiques, alors que notre pays vient de réussir le basculement d’un aéroport international vers un nouvel aéroport en un jour sans perturbation des vols. C’est extraordinaire et tous les sénégalais devraient applaudir et féliciter les sénégalais qui y ont travaillé, l’ASECNA et les autorités qui ont conduit et réussi cette opération exceptionnelle. Les thiessois devraient être en première ligne car c’est leur aéroport. Un américain qui travaille sur le site m’a dit : « …C ‘est extraordinaire ce que les sénégalais ont réussi, … je suis impressionné… » Au même moment d’aucuns parmi nous critiquent la décision de la mise en service de l’aéroport en évoquant des problèmes de bagages, des problèmes quotidiens qui existent même dans les aéroports centenaires. Allez comprendre …
Samedi 17 Février 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018