HIVERNAGE À KOLDA : Les cultures sont bien arrosées… L’inquiétude des cultivateurs dissipée.


HIVERNAGE À KOLDA : Les cultures sont bien arrosées… L’inquiétude des cultivateurs dissipée.
Dans la deuxième quinzaine du mois d’août, Kolda est bien arrosée en pluies et l’inquiétude dissipée chez les cultivateurs. Et le bon comportement des cultures en sont une preuve illustrative. Elles ont bien grandi,  les feuilles sont vertes et très larges. Des cultivateurs trouvés la machette à la main dans leurs champs, ont été interrogés sur la situation.

Mamadou S. D, cultivateur de son état, de dire avec enthousiasme « nos doutes se sont dissipés à cause de l’abondance des pluies ces derniers jours. Mes cultures étaient presque fanées mais avec la reprise des pluies, tout est vert. Je suis à mon dernier labour, j’amasse du sable pour les plants d’arachide afin de les fortifier. J’ai mis aussi le dernier pesticide dans la logique du processus. Actuellement, j’ai le sourire aux lèvres car j’ai beaucoup plus d’espoir que l’année passée. L’étape la plus difficile reste la surveillance des animaux tels que les ânes, les vaches, les singes avant la maturité des arachides. On peut parler d’hivernage maintenant à kolda », souligne-t-il.

Mamadou Lamine Cissé immigré de retour « j’ai fait un champ d’un ha d’arachide et je me réjouis de la reprise des pluies. Mon champ a un mois et 3 semaines et déjà les cultures se portent bien. Nous en sommes au troisième labour pour enlever la mauvaise herbe avant  de nous atteler pour l’amas de sable pour les plantes. Je suis un immigré en vacances, mais je cultive pour ne pas faire un séjour de perte. Et du même coup, je donne un exemple aux jeunes en leur disant qu’on peut rester ici et réussir ici. Je leur  conseille d’étudier au détriment de l’immigration clandestine. J’attendrai la récolte avec cette bonne séquence de pluie pour voir ce que cela va donner car j’ai un grand espoir », estime-t-il.

Les cultures se portent bien en passant de l’arachide au maïs, au niébé etc. Pour le maïs, par endroit il est arrivé à floraison ou à une certaine hauteur. Tout est vert dans les champs et dans les maisons.

Aminata B. : «  j’ai planté du riz et avec cette bonne séquence des pluies, j’ai espoir. Mon riz a suffisamment d’eau. J’avais des doutes pour l’installation de l’hivernage mais ceux-ci commencent à être dissipés. Avec une autre bonne séquence de pluies, ça pourrait faire l’effort. La variété que j’ai cultivée demande beaucoup d’eau. J’espère avoir une bonne récolte prochainement »,  s’enthousiasme-t-elle...   
Jeudi 22 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :