GRAVES RÉVÉLATIONS DE MAME MBAYE NIANG SUR L’EXPLOITATION DU FER DE LA FALÉMÉ : «Parmi les signataires de la pétition contre l’arrivée de Toysali, il y a des démarcheurs qui encourageaient des groupes »

L’opposition aura fort à faire avec le retour en force et en forme de Mame Mbaye Niang à travers «la Plateforme Sénégal 2035» sur la scène publique. Malgré les critiques dans et hors de la mouvance présidentielle, le ministre du Tourisme dit à qui veut l’entendre que pour Macky Sall, il sera de plus en plus présent sur le terrain. Décidé à mener la vie dure à l’opposition, Mame Mbaye Niang dit être prêt à rétablir la vérité, et rien que la vérité, sur toute question agitée par l’opposition.


Plus aucune parcelle de respiration pour l’opposition. Mame Mbaye Niang compte multiplier les actions pour ne plus laisser l’opposition manipuler les populations. Hier, après avoir fini de présenter la dream team qui l’accompagne dans le cadre de la «Plateforme Sénégal 2035», le ministre du Tourisme et responsable politique à Dakar, a attaqué de nouveau l’opposition. Et c’est pour apporter un démenti cinglant sur bien des questions agitées par l’opposition. En ce qui concerne les mines de Fer de la Falémé qui sont sur le point, selon l’opposition, d’être cédées aux Turcs, Mame Mbaye Niang dit qu’il n’y a pas plus fausse information. «Tous ces jours, on nous parle de contrats cédés à des Turcs, mais tout cela n’est que de la diversion», dément catégoriquement Mame Mbaye Niang. Pou lui, en ce qui concerne le fer, ce sont les mêmes qui avaient attribué les mines à Kumba Resources dans des conditions nébuleuses et scandaleuses qui en parlent à tort et à travers. Mame Mbaye Niang de rappeler que pour cela, l’État a été condamné à payer 75 milliards à Mittal. «On n’a même pas encore signé de contrat. On est dans des discussions et ils veulent créer un scandale qui ne repose absolument sur rien, parce que tout simplement, il y a un groupe de Turcs qui a décidé de signer un contrat avec l’État du Sénégal sur deux points : le premier, c’est d’installer une usine de fer. Pas d’exploiter le fer ! Ils installent l’industrie de fer. Et dans un second temps, étudier la possibilité d’exploiter Miferso. Ce, après avoir épuisé la collecte des ferrailles que nous avons ici. C’est cela la vérité». 
  
  
«parmi les signataires de la pétition de l’opposition, il y a des démarcheurs» 
  
Mame Mbaye Niang dit en effet qu’aucun contrat n’a été signé et ce que les gens de l’opposition ne disent pas, c’est que certains ont cherché à tirer profit de cette situation. Des discussions avec les Turcs pour se faire de l’argent. «Aucun contrat n’a été signé. Ce que ces gens ne disent pas, c’est que, parmi les signataires de cette pétition contre l’arrivée des Turcs, il y a eu des démarcheurs qui encourageaient des groupes. C’est cela la vérité. La vérité, c’est que parmi les signataires de la pétition, il y a des démarcheurs. Aujourd’hui, ils sont candidats et ils encouragent des groupes qui voulaient exploiter le fer. C’est tout ce qui explique ce tintamarre. Rien d’autre ! Il y a deux parmi eux qui étaient venus avec des groupes pour avoir cette autorisation d’exploiter. Ils n’ont pas été choisis, ils n’ont pas été retenus dans les discussions qui ne sont pas encore finalisées et ils cherchent à créer cette cacophonie». 
  
  
«Suez va nous vendre l’eau 64 francs de plus que la Sde» 
  
  
Au sujet de la polémique autour de l’exploitation de l’eau par Suez et pas la Sde qui emploie des fils du Sénégal, le ministre du Tourisme relativise. Pour Mame Mbaye Niang, il n’y a pas que l’aspect financier qui a motivé la décision de l’État de se séparer de la Sénégalaise des eaux. «Ce qu’il faut retenir, c’est que d’abord, il y a un manque à gagner de 250 milliards de l’État du Sénégal dans le contrat de la Sde. C’est important de le dire aussi ! Sde nous vendait le m3 à 364 F alors que Suez nous propose 300 F, donc 64 F de moins». 
  
«L’opposition est en train de travailler dans des schémas pour déstabiliser le pays» 
  
Mame Mbaye Niang de dire qu’il n’y a pas photo entre ce que leur ont proposé jusque-là la Sde et Suez. «Il n’y a pas de nébuleuse, de deal ou de je ne sais quoi que l’opposition veut faire croire aux Sénégalais. Ils voient des deals partout, mais la vérité, c’est qu’ils ne veulent pas aller aux élections. La vérité est qu’ils sont en train de travailler dans des schémas pour déstabiliser le pays ; la vérité, c’est qu’ils sont en train de s’organiser pour discréditer les élections qu’ils ont perdues d’avance. Les vraies questions, ils n’en parlent pas», se défend le ministre. 

Les Échos 
Lundi 12 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :