Forum mondial de l’eau / Barthélémy Dias met les pieds dans le plat : « Il y a énormément de quartiers à Dakar qui peuvent rester des jours, voire des semaines sans eau »


Le clash est inévitable entre le maire de la capitale Barthélémy Dias et le gouvernement Sénégalais. En effet, à la veille de la tenue du rendez-vous international de l’eau à Dakar, le maire Barthélémy Dias a initié son propre forum de l’eau.

Une occasion pour l’édile de la capitale de revenir sur la problématique de l’accès à l’eau potable dans la capitale sénégalaise. Pour Barthélémy Dias, il est inconcevable qu’une ville comme Dakar qui, dispose environ 30 kilomètres de côtes, reste toujours confronté à la problématique de l’accès à l’eau et l’assainissement, au moment où encore le monde entier cherche à se réunir dans la capitale pour parler de l’eau. 


« Aujourd’hui, 2,2 milliards de personnes dans le monde sont toujours sans accès à une eau saine et 4,2 milliards de personnes ne bénéficient pas d’installations sanitaires convenables. L’accès équitable à l'eau, aux installations sanitaires et aux services d’hygiène reste un défi mondial majeur tant il est un facteur déterminant de santé publique, notamment dans la prévention et la lutte contre les maladies infectieuses. La pandémie de la Covid-19 en a été encore un exemple patent. L’eau est un enjeu omniprésent dans la vie et un levier de développement durable essentiel. Dakar consomme à elle seule 70% de la production d'eau potable et compte environ 30 km de côtes. L’essentiel des 19 communes qui composent la ville de Dakar ont une façade maritime sans oublier les villages traditionnels lébou intrinsèquement liés à la mer avec toute une richesse culturelle matérielle et immatérielle. Mais les manques récurrents d'eau, les baisses de pression dans certains quartiers, les écoulements d'eaux usées ainsi que les phénomènes d'inondation continuent d'affecter les conditions de vie des populations et leur cadre de vie.
« L’eau à Dakar, Dakar dans les eaux », il ne s’agit pas de parler que de difficultés que rencontrent les populations dakaroises pour pouvoir avoir accès à l'eau. Car nous le savons tous, il y a des quartiers à Dakar qui peuvent rester des jours voire des semaines sans eau. Il y a énormément de sites qui regroupent du public et qui n’ont pas accès à l’eau. Je prends pour exemple récemment à Dakar lors de l’incendie de la salle de vente, il y avait une difficulté pour éteindre cet incendie parce que malheureusement il n’y avait pas de bouche d'incendie. Dakar capitale, Dakar ville, Dakar porte de l’Afrique sans bouche d’incendie c’est une problématique. Dakar dans les eaux, les inondations sont assez traumatisantes pour les populations dakaroises, mais Dakar dans les eaux vous interpelle, nous interpelle en tant que peuple, nous interpelle en tant que nation. Comment peut-on accepter aujourd’hui à Dakar de voir des lotissements pour ne pas dire villes se développer sans aucun assainissement ? », s’interroge le maire Barthélémy Dias. 


À cet effet, Barthélémy Dias estime que parler de la problématique de l’eau ne doit pas seulement se limiter dans le discours. Mais les gouvernants doivent avoir l’honnêteté et le courage politique d’aller au fond de la question. Pour cela, il faudrait selon toujours le maire que les gouvernements locaux se placent au cœur des efforts des politiques publiques.  

« Nous devons avoir l’honnêteté intellectuelle, et le courage politique de crever les abcès. Pour exemple, dans le département de Rufisque nous prenons les nouveaux quartiers dans des zones comme Keur Ndiaye Lo, Ndiakhirate, Sangalkam, Bambilor, le Lac rose ainsi que Keur Massar, toutes ces nouvelles villes ne disposent d’aucun assainissement à l’exception de Tivaouane Peulh. On ne peut pas se permettre de continuer dans cette voie parce que nous sommes en train de construire les germes d’une bombe écologique.

En effet, les gouvernements locaux doivent être au cœur des efforts des politiques publiques en matière d’eau et d’assainissement avec vous parties prenantes et acteurs afin qu’ensemble nous puissions dégager les enjeux et priorités d'une feuille de route pour les solutions durables dans la prise en charge des questions relatives à l’eau et à l’assainissement dans la ville de Dakar.


L’accès à l’eau et à l’assainissement sont également des
vecteurs de transformation durable et la croissance économique accélérée des territoires telle que reconnue par l’objectif 6 des objectifs du développement durable à haut débit horizon 2030 et déclinée dans l’agenda 2063 de l’Union africaine.  L’accès à l’eau est aussi fortement corrélé aux aléas et risques associés aux dérèglements climatiques tels que la montée des eaux en 
côtière, lessécheresses, la désertification et les inondations », conclut Barthélémy Dias...
Samedi 19 Mars 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :