Forclusion de la liste de "Yewwi Askan Wi" à Matam : quand l'histoire se répète pour l'opposition


À Matam, la coalition Yewwi Askan Wi est dans tous ses états. En effet,  Djibril Ngom, le coordonnateur de ladite entité dans le département, chargé du dépôt de la liste des mandataires des 9 communes, a trafiqué les listes avant de rallier l’Apr, ont annoncé plusieurs de nos confrères. Ce qui élimine de facto la coalition de la course aux mairies dans les communes de Matam.
 
Injoignable, il a mis ses camarades dans tous leurs états. Et cela nous rappelle un peu le même cas qui s’est passé dans la région en 2002. Face à la montée en puissance de la Coalition de l’opposition, le mandataire qui était de l’Alliance des Forces du Progrès, en connivence sûrement avec le pouvoir, avait aussi procédé de la même manière. Il avait brouillé les pistes et privé les candidats de l’opposition de participer à ces élections. Le mis en cause avait lui déjà traversé le fleuve pour se rendre en Mauritanie.
 
Et quid de 2009, lors des élections régionales ?  Le gouverneur avait aussi rejeté la liste de la Coalition Benno Siggil Senegaal pour le conseil régional de Matam parce que dans la liste départementale de Ranérou, il n’y figurait pas les suppléants.  Une combine dans laquelle avait encore trempé le pouvoir et surtout la liste "Sopi 2009" à l'époque.
 
L’histoire se répète aujourd’hui. Les autorités administratives ayant refusé pour cette fois-ci aussi de reconnaitre la liste présentée par la coalition « Yewwi Askan Wi ». Écartant ainsi toute chance pour l'opposition de briguer le suffrage des administrés des communes de Matam...
Jeudi 4 Novembre 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :