Financement aux femmes de Ngoundiane : Cent millions attendus du FONGIP


Le Conseil municipal de Ngoundiane et l’Union des Groupements de Promotion Féminine (UGPF) de Ngoundiane ont organisé, ce Samedi 20 janvier 2018 dans l’Auditorium de la Maison des Jeunes et de la Francophonie de Ngoundiane, un grand forum sous le thème  « L’Evaluation du financement par le Conseil Municipal des activités des Groupements de Promotion Féminine de Ngoundiane, face aux défis de l’éradication de l’exode rural. »

A cette occasion, un rapport détaillé a été présenté par les responsable de l’UGPF de Ngoundiane sur l’utilisation  et l’impact des fonds alloués par la Commune depuis 2010. En effet, durant cette période, l’ensemble des 27 GPF que compte la Commune ont  reçu chacun un moulin à mil, des chaises et une subvention en espèces de vingt millions (20 000 000) francs a été allouée à l’UGFP. Cette somme qui a été utilisée sous forme de crédit revolving, a généré plus de dix huit millions (18 000 000) francs cfa d’intérêts dont onze millions ont été investis dans les besoins sociaux des membres et à renforcer les fonds des différents GPF. Le  sept autres millions d’intérêts ont servi à renforcer le capital de l’Union qui est aujourd’hui de 27 millions.
 
Cette subvention fortement saluée par l’ensemble des bénéficiaires a servi à financer les activités génératrices de revenus dont le petit commerce, la transformation des fruits et légumes, la teinture, le tissage, l’aviculture et le maraichage. Ce qui a permis de réduire considérablement le taux d’exode rural qui est devenu presque nul dans 6 villages et trop faible dans quatre autres. Toutefois, il a été noté que ce taux d’exode rural vers les grands centres urbains reste encore élevé dans plusieurs autres villages.

Cependant, il convient de noter que cette enveloppe rapportée aux 4508 membres de l’UGPF ne permet pas d’assurer des financements substantiels aux bénéficiaires surtout pour mettre en place des projets plus structurants dans le cadre de fermes agricoles capables véritablement d’occuper une bonne partie de femmes avec des revenus plus conséquents. Les femmes ont donc sollicité davantage l’appui de la Mairie et de l’ensemble des partenaires institutionnels et autres bailleurs pour la mise en place de ces projets déjà élaborés.

En réponse à cette requête, le Maire Mbaye Dione appuyé par son équipe municipale, après avoir vivement félicité la Présidente de l’UGPF,  Madame Astou Gning, de la bonne gestion de cette subvention, et les organisatrices pour la grande mobilisation et la bonne présentation du rapport, a promis d’augmenter la subvention qui sera portée à trente millions à raison de la dotation de dix (10 000 000) qui sera effectuée durant l’exercice 2018.

Mieux, grâce au FONGIP qui était représenté par Monsieur Abdou Diouf Ndiaye, son Responsable dans la région de Thiès s’est engagé à appuyer les femmes de Ngoundiane à travers une convention signée avec la Mairie. En effet, avec un apport de la collectivité locale de trente millions (30 000 000) francs cfa déjà disponible, le FONGIP va permettre aux femmes de Ngoundiane de lever un financement de cent millions assez substantiel pour accompagner des projets plus ambitieux. En plus de ce partenariat avec le FONGIP, les femmes de Ngoundiane qui ont eu l’avantage de recevoir en octobre dernier, la Secrétaire générale de la francophonie Madame Michael Jean attendent également un financement promis par l’OIF.

Étaient également présents à cette rencontre qui a réuni plus de trois femmes, l’Adjoint au Sous Préfet de Thiénaba, Abdoul Aziz Sy, la Représentante de l’Association Ndimbaal Jabott dirigée par Madame Ako Ndiaye Diaw et de l’ARLS de Madame Marème Kaïré, toutes partenaires de la Commune de Ngoundiane et de  l’UGPF de la localité.








Lundi 22 Janvier 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :