Fatick : Comment le limogeage de Sory Kaba a réveillé les vieilles rivalités entre responsables « apéristes »

Le parallèle a souvent été fait entre le Maire de Fatick Matar Bâ et l’autre responsable «apériste» de la capitale du Sine, Sory Kaba. Une «dualité» qui se sera vérifiée jusqu'à la dernière minute. Le limogeage du désormais ex-directeur des sénégalais de l’extérieur, «emporté par les affaires intérieures de sa formation politique», cache d’autres secrets.


Un limogeage «fêté comme une victoire» par les partisans du ministre des Sports, qui espèrent que ce «parfum de défaite» poussera le désormais ex-directeur des sénégalais de l’extérieur à revenir sur sa déclaration de candidature à la mairie de Fatick. 

Mieux, ils y ont vu l'occasion de se consoler des attaques personnelles de Sory Kaba contre leur leader. L’on apprend que le responsable «apériste de Fatick» «n’a jamais du tout été tendre avec le Maire et non moins fils du terroir, Matar Bâ», accusé de n’avoir «rien fait pour sa ville natale». 

Pour les proches du maire,  «Papis» Kaba, Sory à l'état civil, «a commis une erreur stratégique en concentrant son combat politique sur les failles de l’équipe municipale de la capitale du Sine», confie-t-on du côté des conseillers municipaux. 

Du côté des partisans du maire de Fatick, c’est avec cruauté que l’on observe depuis lundi 21 octobre (date du limogeage de Sory Kaba) le camp de Sory Kaba plonger peu à peu dans le chaos. Pour les «pro-Matar», les «pro-Sory» en sont là. L’idéal serait qu’ils y restent. Et de préférence avec leur leader, potentiel adversaire de Matar Bâ pour les prochaines élections municipales. 

En général, les souteneurs d’un responsable politique limogé tendent à adopter un profil bas. Pas ceux de Sory Kaba. Ils ont envahi l'espace médiatique de la capitale du Sine avec le même mélange de candeur et d'optimisme, estimant que «Papis» va bientôt être recasé. Bop Sène, le porte-parole du jour, est revenu en conférence de presse, sans complexe, sur les réalisations de son leader, tout en réglant ses comptes avec les critiques, s'en remettant pour l'occasion au Tout-Puissant. 

Bop Sène, Adramé Diouf (coordonnateur) et autres partisans de Sory Kaba ont interpellé le Chef de l’Etat suite au limogeage de leur leader. «Sory Kaba n’a rien dit de mal. Il n’a fait que répéter les propos du président Macky Sall au sujet d’un troisième mandat», ont déclaré les proches de l’ancien directeur des sénégalais de l’extérieur. 

Leurs déclarations ont réveillé les vieux démons de la guerre de positionnement, toujours prêts à hanter Fatick. Faisant allusion au Maire, le porte-parole des souteneurs de Sory Kaba a cru bon de préciser que «ce que Sory Kaba a fait pour les femmes et jeunes de Fatick personne ne l'a fait»...
Mercredi 23 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :