Employabilité : Ce que cache la Validation des référentiels des formations sur les métiers du Btp.


Décrit comme l’ensemble des activités de conception, de construction et de rénovation de bâtiments (publics et privés, industriels ou non) et d'infrastructures (routes, réseaux, canalisations, entre autres), le secteur économique du Bâtiment et des travaux publics (Btp) passe pour l'un des premiers, en son genre, en nombre d'entreprises et de salariés. Cela, la Chambre de commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (Cciad) et l’Office national de Formation professionnelle (Onfp) semblent l’avoir compris, pour avoir choisi ces métiers et lui consacrer des référentiels de formation réservés aux jeunes de Dakar.
 
Venu représenter la Secrétaire générale de l’Onfp, à la cérémonie de validation des référentiels des formations sur les métiers du Btp, Ousmane Sène a levé un coin du voile sur les retombées et les raisons de leur rencontre de ce lundi 10 mai 2021. Ce dernier, Conseiller technique du directeur général dudit office, dans ses propos liminaires, a mis l’accent sur ces référentiels sur lesquels des acteurs travaillent, selon lui, depuis 4 jours. ‘’Il s’agit des référentiels de qualification professionnelle du titre d’ouvrier en écosystème maçon, de plâtriers plaquistes, de peintres applicateurs de revêtement et d’étanchéistes’’. 
 
Mais pour faire ce travail effectué en collaboration avec la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad), ont été mobilisés, selon lui, ‘’des méthodologues, des professionnels du métier, entre autres, qui ont travaillé d’arrache-pied pour définir les métiers’’ tels que, ses collaborateurs et lui, l’ont conçu ‘’au niveau de l’Onfp’’.
 
Cette rencontre dans les locaux du Centre de Formation Professionnelle et Technique (Cfpt/SJ) Sénégal-Japon de Dakar, le Conseiller technique du Directeur général de l’Onfp l’a mise à profit pour exprimer des remerciements à l’endroit des ‘’formateurs qui ont accompagné ces professionnels pour leur permettre de bien exprimer les activités et tâches attendues pour chacun de ces métiers’’. 
 
M. Sène a tenu à exprimer, au nom de ses collègues, les remerciements de sa boite aux différentes structures représentées à cette rencontre. ‘’L’Onfp est une institution au service des branches professionnelles. Et il est tout à fait normal, lorsque nous avons fini d’élaborer des référentiels que nous puissions venir devant ces professionnels pour justement nous assurer que ces référentiels élaborés correspondent bien avec ce qui se passe dans le milieu professionnel’’. C’est, selon lui, la raison pour laquelle le patronat et les organisations syndicales ont été invités et que des institutions étatiques, telles que la Direction générale du Travail et de la sécurité sociale ont été impliquées dans ces activités. Ce que M. Sène a tenté de justifier : ‘’Dans nos référentiels, nous définissons les conditions de travail de l’homme que nous formons, mais nous essayons également de lui donner une catégorisation qui lui permet, justement lorsqu’il est recruté, d’être bien classé dans les Conventions collectives de branches’’, a-t-il confié...
Lundi 10 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :