Éducation : le Saems et le Cusems annoncent une série de débrayages.


À moins de deux mois du déroulement des différents examens au niveau national, le Cusems et Saemss annoncent une série de débrayages. Ils réclament le respect scrupuleux des termes des accords pris avec le gouvernement. C’est pourquoi ils ont tenu une conférence de presse, ce 25 mai 2022, pour édifier l'opinion nationale sur la situation de l'école sénégalaise.

En cette fin du mois de mai 2022, première échéance retenue pour la mise en œuvre du volet financier de ce protocole, la preuve est faite que le gouvernement du Sénégal n'a point honoré ses engagements souscrits en présence de témoins appartenant à la société civile : COSYDEP, Coalitions EPT, A.P.E., CDS/SEF, HCDS....

« Nous demandons à toutes les organisations présentes lors de la signature du protocole d'accord de sortir de leur silence et venir dire la vérité à la population », a déclaré le secrétaire général du Cusems, Abdoulaye Ndoye.

La Direction Générale du Budget (DGB) avait sur instruction du ministre des finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo, produit un tableau consignant les minima et maxima qui après imposition, devaient s'ajouter sur le salaire de chaque agent lors de la première échéance (Mai 2022) et lors de la deuxième échéance (Janvier 2023). Le Cusems et Saemss demandent au gouvernement de déposer sans délai les indemnités des enseignants, a-t-il ajouté.

Il terminera par dire que tant que le gouvernement n'a pas respecté ses engagements, il n'y aura pas cours dans les écoles, en commençant ce vendredi 27 jusqu'à la fin de la semaine prochaine...
Jeudi 26 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :