Économie, énergie et développement : La secrétaire d’État américaine au Trésor, Janet L. Yellen, attendue au Sénégal.


Le communiqué qui nous est parvenu informe de la visite officielle de la secrétaire d’État au Trésor, Janet Louise Yellen qui se va rendre du 17 au 28 janvier 2023 au Sénégal, en Zambie et en Afrique du Sud. Il sera question de "discuter avec ses homologues, de questions de coopération économique, d'énergie et de développement".
 
"Le voyage de la secrétaire d'État fait suite au 2e Sommet des dirigeants États-Unis-Afrique à Washington", a-t-on lu dans ledit communiqué. Ainsi, il a été rapporté que "durant la session des chefs d'État sur la sécurité alimentaire, qu’elle a animée, la secrétaire d'État a eu l’occasion de rencontrer ses homologues du Sénégal, de la Zambie et du Malawi. Ce voyage programmé fait également suite à l'engagement soutenu du département du Trésor des États-Unis auprès des dirigeants africains. Pour rappel, la secrétaire d'État avait notamment accueilli 10 ministres des finances africains au département du Trésor lors des réunions annuelles du Fonds Monétaire International et de la Banque mondiale en octobre 2022. Au cours de son voyage, la Secrétaire d’État Yellen rencontrera ses homologues des gouvernements d'Afrique du Sud, de Zambie et du Sénégal, ainsi que des chefs d'entreprise, des ONG et des membres de la société civile".
Plusieurs sujets seront débattus au cours de cette visite. "L’objectif de ce voyage d’affaires est de souligner le travail de l'administration Biden-Harris pour approfondir les liens économiques entre les États-Unis et l'Afrique, notamment en matière de développement des flux commerciaux et d'investissement. Cette initiative entre en droite ligne du Forum des affaires États-Unis-Afrique qui s'est tenu du 13 au 15 décembre 2022 à Washington. D’ailleurs durant ce sommet, le Président Biden a annoncé des engagements, des accords et des partenariats bilatéraux en matière de commerce et d'investissement pour un montant de plus de 15 milliards de dollars. Plus tôt en décembre, les États-Unis avaient annoncé une augmentation de 15 % de leurs contributions prévues au Fonds africain de développement par rapport aux trois années précédentes".
 
Dans sa ligne de mire, "la secrétaire d'État mettra l'accent sur la construction d’une économie africaine plus forte et plus résiliente, l'importance de promouvoir une transition énergétique juste qui améliore l'accès à l'énergie, mais également les effets néfastes de la guerre illégale menée par la Russie en Ukraine, qui a touché de manière disproportionnée les pays en développement en Afrique et dans le monde".
Mercredi 21 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :