Économie : Dégradation du déficit commercial du Sénégal de 124,1 milliards, au deuxième trimestre de 2019...


L’économie mondiale a évolué durant le premier semestre de 2019 dans un contexte marqué par la guerre commerciale sino-américaine et le Brexit qui tarde à connaître son épilogue. Cependant, du côté du Sénégal, pour ce qui est des échanges extérieurs au deuxième trimestre de 2019, le déficit commercial s’est dégradé de 124,1 milliards, en variation trimestrielle, pour s’établir à 418,4 milliards. Une situation qui reflète une baisse des exportations (-77,8 milliards) conjuguée à l’augmentation des importations de biens (+52,5 milliards), a révélé le Rapport de la délégation du Sénégal rendu public au cours de ce mois de novembre 2019, lors de la deuxième Session ordinaire du Parlement de la Cedeao 2019.
 
Dans ce document de 18 pages parcouru par Dakaractu, il est relevé que la conséquence de ce déficit commercial, fait que ‘’le taux de couverture des importations par les exportations s’est replié de 12,1 points de pourcentage pour se situer à 53,3%’’. La situation monétaire, quant à elle, ‘’s'est consolidée de 475,1 milliards (+9,6 %), reflétant une amélioration de 798,2 milliards (+19,0%) des créances intérieures et une dégradation des actifs extérieurs nets des institutions monétaires de 207,7 milliards (-10,5%)’’.
 
Les exportations du Sénégal vers la Cedeao, pour leur part, ‘’sont évaluées à 132,2 milliards au deuxième trimestre de 2019 contre 142,7 milliards au trimestre précédent, soit une baisse de 7,3% (-10,4 milliards). Elles représentent ainsi, 27,7% de la valeur totale des exportations de marchandises au titre du deuxième trimestre de 2019 contre 25,7% au trimestre précédent, soit une légère hausse de 2,0 points de pourcentage’’, renseigne ledit rapport .
 
Hausse de 0,8% de l’encours de la dette publique totale entre fin mars et fin juin 2019 
 
Quant aux importations en provenance des pays de la Cedeao, elles se sont établies à 117,5 milliards au deuxième trimestre de 2019 contre 67,6 milliards au trimestre précédent, soit une hausse de 49,9 milliards. Elles représentent 11,5% de la valeur totale des importations de biens contre 7,0% le trimestre précédent.
 
Mais au Sénégal, l’activité économique interne, mesurée par l’Indice général d’activité hors agriculture (Iga), a révélé une consolidation de 1,8% entre les deux premiers trimestres de 2019. Au titre de l’inflation, les prix à la consommation sont restés globalement stables en variation trimestrielle. En termes de compétitivité-prix, l’économie sénégalaise a enregistré un gain de 0,9% en variation trimestrielle, sous l’effet favorable du différentiel d’inflation (-1,5%) atténué par l’appréciation du franc Cfa (+0,6%) par rapport aux monnaies des principaux partenaires commerciaux’’.
 
Au titre des finances publiques, l’exécution budgétaire est marquée, au terme du deuxième trimestre 2019, par un accroissement soutenu des ressources et une exécution satisfaisante des dépenses publiques.
 
S’agissant de la dette publique totale, son encours à fin juin 2019 est estimé à 7433,2 milliards à fin juin 2019 contre 7372,7 milliards à fin mars 2019, soit une hausse de 0,8%, dont 6605,2 milliards au titre de la dette extérieure et 828 milliards au titre de la dette intérieure.
 
Vendredi 22 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :