Ebola et Covid-19 en Guinée : Le Dr Mohamed Lamine Yansané, Conseiller principal du ministre de la Santé rassure...


En République de Guinée, la fièvre hémorragique à virus Ebola refait surface. Au moins 5 décès liés à cette maladie contagieuse virulente ont été déplorés, à l’heure actuelle. Cependant le Dr Mohamed Lamine Yansané, Conseiller principal du ministre guinéen de la Santé, a tenté de rassurer. Celui-ci, prenant part à une conférence virtuelle initiée par l’Organisation mondiale de la Santé, ce jeudi 18 février 2021, a indiqué que dans ce lot de décès seul un cas s’est révélé mort des suites de la maladie Ebola.  
 
‘’Les premiers cas ont été décelés à partir du 14 février et depuis cette date, le total (…) est de 7 cas dont 5 décès et de deux actuellement hospitalisés : l’un à Conakry et l’autre dans la région de Nzérékoré. Et sur les 7 cas, on peut parler vraiment de 4 cas probables et de 3 cas confirmés. Parmi les 3 cas confirmés, il y a eu un décès plus les 4 cas probables. Ce qui fait un décompte de 5 décès’’, a indiqué le Dr Yansané. Celui-ci a relevé la fuite d’un malade. ‘’Il y a un malade qui avait échappé mais qu’on a pu avoir au niveau de Conakry  sinon tous les contacts ont été enregistrés. Et actuellement nous avons à peu près 250 contacts qui sont quasiment tous suivis. Et parmi tous les suspects qui ont été testés depuis, il n’y a aucun cas positif’’. 
 
La note d’espoir dans ces propos est qu’une campagne de vaccination contre Ebola va être lancée dès lundi prochain. ‘’Le processus de vaccination est déjà en cours. Nous attendons les vaccins pour dimanche prochain et la campagne de vaccination va commencer aussitôt le lundi. Toutes les dispositions sont prises, le personnel, la conservation de ces vaccins. Nous bénéficions d’un grand appui de l'Organisation mondiale de la santé. Et nous pensons que l’expérience que nous avons eue avec la première vague d’épidémie contre Ebola, devrait nous servir. On a déjà utilisé ces vaccins contre Ebola, dans le passé. En Guinée, donc il n’y a pas de difficultés quant à leur utilisation. Le personnel est déjà formé et prêt. Dès que les vaccins seront là, la campagne de vaccination pourra commencer. Donc toutes les conditions, concernant la communication, la prise en charge et la surveillance des cas, toutes ces commissions ont été réanimées’’, renseigne le Conseiller principal du ministre de la Santé de la Guinée. 
 
Il a fait état d’une série de concertations régulières entre les autorités de la sous-région africaine chargées de la santé publique. ‘’Nous organisons des réunions assez régulières avec les pays voisins, hier les ministres chargés de la santé de l’espace Cedeao étaient en communication pour essayer de partager les expériences. Les marchés hebdomadaires dans la zone où l’épidémie est arrivée ont été suspendus et la surveillance a été renforcée. Donc nous espérons qu’avec toutes ces mesures, actuellement prises, la situation est pour le moment sous contrôle. Et nous espérons, avec l’appui de la communauté internationale, qu’il n’y aura pas de problème’’.

Concernant ce nouveau variant de la Covid-19, le Dr Mohamed Lamine Yansané,  a indiqué que ‘’les dispositions ont été prises pour que l’échantillon qui est à Conakry puisse être envoyé à Dakar au niveau de l’Institut Pasteur pour faire le séquençage. L’échantillon va quitter Conakry aujourd’hui. Nous pensons que nous aurons les résultats au courant de la semaine’’. 
Jeudi 18 Février 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :