ÉVASION FISCALE : Les « évadés » de Malte

Des Sénégalais et étrangers vivant au Sénégal sont au cœur des nouvelles révélations du Consortium international des journalistes d’investigation sur un vaste système d'évasion fiscale vers l’archipel de Malte dont a aussi bénéficié Seydou Kane, l’homme d’affaires aux multiples passeports diplomatiques mis en examen en France pour corruption présumée. Premier volet de nos révélations...


ÉVASION FISCALE : Les « évadés » de Malte
Après plusieurs mois d’enquête, le Consortium international des journalistes d’investigation, qui a révélé le scandale mondiale des « Panama papers », revient à la charge en rendant publique une liste de 80.000 entités offshore montées dans des conditions opaques et logées à Malte, ce petit paradis fiscal qui est dans le viseur de l’Union européenne. Libération, qui a commencé à éplucher ces fichiers depuis quelques semaines, révèle que des Sénégalais et des étrangers établis dans notre pays figurent dans les fichiers comme actionnaires, bénéficiaires ou dirigeants de sociétés offshore.
Combien le Fisc sénégalais a t-il perdu à cause de ces opérations ? Difficile de faire une estimation. En haut de liste, figure Amadou Anta Diop qui habite à la Rue Aimé Césaire. Les fichiers indiquent qu’il est le bénéficiaire économique de Toma Malta Limited, une société offshore montée le 27 mars 2015 et logée au 1703 Tower Gate Place.
Cette entité, qui est en instance de dissolution, est aussi liée à Bdo Consult Limited, logée dans le même paradis fiscal, et à un certain Mark Attard.
A côté de Amadou Anta Diop, on retrouve les membres de la famille Hoxha. Besim et Arben Hoxha sont les actionnaires de Lorela Maritime Limited qui a vu le jour à Malte le 27 juin 2003. Au 543 Espace Résidence de Hann Maristes, à Dakar, réside aussi un autre « évadé » de Malte : Claude Bernardini boss de Nisaba Solutions limited qui figure sur les registres maltais depuis le 26 février 2016.
Au Sénégal, Enrico Auerlio De Castiglione est le patron de Emea Sarl, créée le 29 juin 2015 et qui s’active dans l’import-export, la promotion immobilière, la commercialisation de générateurs etc. Dans les « malta files », il apparaît sous son adresse dakaroise - Cité Air Afrique Villa 16 - comme le boss de Tchiky Ltd qui existe depuis le 1er décembre 2015.
Il convient aussi de signaler la présence du très sulfureux Seydou Kane dans les fichiers. Bénéficiaire de passeports diplomatiques du Sénégal, du Gabon et du Mali, cet homme d’affaires, déjà en cause dans les « Panama papers », est mis en examen en France pour une affaire de corruption présumée. Il avait a été arrêté à l’aéroport Charles de Gaulle alors qu’un agent de l’ambassade du Sénégal à Paris l’attendait.
Le « diplomate » a étendu ses affaires à Malte où il gère, depuis le 2 septembre 2014, la société Hayou Limited trade. A Malte, il peut se targuer de côtoyer Jean Félix Obamba. Ce proche de Ali Bongo, et patron de la Gabon Oil Co gère aussi, depuis 2010, Stream Oil Holings Limited, loin des regards indiscrets de Port Gentil. Que penser aussi de la présence dans les fichiers de Christian Kérangal, haut commissaire gabonais du comité national d’organisation de la CAN 2017 de football ?
Vendredi 16 Février 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018