ENTSS : Les étudiants alertent sur le système pédagogique, la qualité des enseignements et menacent d'aller vers une grève de la faim.


L’école nationale des travailleurs sociaux spécialisés a fermé ses portes depuis le 04 février suite à la décision du directeur de l’école qui consiste à suspendre les cours en présentiel sous prétexte de la Covid-19.
Cette situation a engendré des perturbations dans la formation des futurs intervenants sociaux. En effet, étant dans l’impossibilité d’accéder à la bibliothèque pour une documentation, les étudiants, après trois semaines sans cours, n’ont cessé, en vain, de rencontrer les membres de l’administration pour des négociations en vue de retourner dans les classes.

Ces étudiants, considérant que les cours en ligne constituent aujourd’hui, pour eux, le plus grand souci, estiment n'avoir toujours pas perçu leurs allocations d’études depuis le début de l’année, sans quoi il leur est impossible de se doter de matériels didactiques à savoir un smartphone ou un ordinateur portable et une connexion internet. 

Il s'inquiète de cette situation d'autant plus que l’administration est en train de dérouler certains cours sans se soucier de la qualité de la formation, ni de la participation de certains étudiants aux cours à distance. Les étudiants sont en train de rater l’essentiel de leur formation car, ne disposant pas de moyens pouvant leur permettre de faire ces cours.

Par ailleurs, au moment où les universités publiques comme privées, bien plus importantes en termes d’effectif, les collèges et même les écoles primaires,  continuent de suivre leurs cours en présentiel, le directeur s’aventure dans des cours en ligne avec toutes les insuffisances y afférentes dans le seul but d’éviter les risques liés à la contamination. Dans le respect des mesures barrières, ces étudiants se demandent "qui est mieux habilité que le travailleur social en formation dont la vocation première est l’intervention professionnelle auprès des populations pour un changement positif de comportement?

Ces étudiants de l'ENTSS rappellent également que la formation professionnelle, compte tenu de ses modules spécifiques qui font souvent recours, entre autres, à des simulations en classe et des interactions entre les étudiants et leur formateur, est différente à bien des égards à l’enseignement général.

Compte tenu de toutes ces considérations qui précèdent, ces étudiants interpellent leur directeur pour un changement de décision et une reprise des cours en présentiel sans délai. 

Le comité exécutif des étudiants de l'Entss n'exclut pas de faire recours à d’autres initiatives voire une grève de la faim et un sit-in au ministère de tutelle si toutefois cette situation perdure.
Samedi 27 Février 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :