Drame familial à Coubanao : âgée de 19 ans, Fatou Badji tue son grand-frère qui lui interdisait ses sorties nocturnes.


Selon nos confrères du journal Libération, le village de Coubanao, situé dans le département de Bignona, est secoué par un drame familial. Âgée de 19 ans, Fatou Badji a, dans la nuit du 17 au 18 mai, ébouillanté son grand frère de même père et de même mère qui lui interdisait ses sorties nocturnes. Elève en classe de Terminale, Babacar Badji est finalement décédé des suites de ses brûlures. 

Il a été enterré mercredi dernier alors que sa sœur a été arrêtée par la gendarmerie de Bignona.

Selon nos confrères, « la victime, Babacar Badji, âgé de 22 ans, est élève en classe de Terminale dans une école à Coubanao. Il est le grand-frère de Fatou Badji qui a fréquenté l'école jusqu'en classe de Troisième et avec qui il partage le même père et la même mère. Ils sont tous les deux hébergés par leur grande sœur ».

D'après toujours le journal, les faits ont eu lieu dans la nuit du 17 au 18 mai dernier quand Fatou Badji, qui ne pouvait plus supporter les remontrances et conseils de son grand-frère Babacar Badji lui interdisant ses sorties nocturnes, a trouvé ce dernier nuitamment dans sa chambre avant de lui verser de l'eau chaude qu'elle avait fini de bouillir à fond. Évacué très rapidement aux services des urgences du Centre hospitalier régional à Ziguinchor, Babacar Badji a finalement rendu l'âme le mercredi 25 mai 2022, des suites de ses blessures graves, sur son lit d'hôpital.

Un médecin légiste de l'hôpital régional de Ziguinchor a procédé à l'autopsie du corps sans vie de la victime. Le Procureur de la République informé, a ordonné la restitution de la dépouille de la victime à sa famille qui a procédé à son inhumation le même jour de son décès.

Fatou Badji a été mise aux arrêts par les éléments de la Brigade de gendarmerie de Bignona qui, informés du drame, s'étaient aussitôt rendus sur les lieux...
Vendredi 27 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :