Deux recours à la Cour d'appel de Kaolack pour la PCD / Pape Simakha : « Laissons la justice faire son travail! »


Les réactions se poursuivent à la suite de l'introduction de deux recours à la cour d'appel de Kaolack par les deux candidats en compétition pour le poste de la présidence du conseil départemental.

Et c'est cette fois-ci, c'est le plénipotentiaire de la liste de la coalition Gox Yu Bess de faire face à la presse pour se prononcer sur les deux marches annoncées aujourd'hui à Kaolack.

Selon Pape Simakha, il est temps d'arrêter la campagne d'intoxication autour de ce dossier. "L'affaire du Conseil départemental de Kaolack est tout à fait spécifique car deux recours ont été introduits. Chaque camp a émis une requête pour respectivement un recomptage des votes et pour faire la lumière sur certaines irrégularités notées au cours des élections. Alors, la cour d'appel doit statuer sur deux recours en faveur de deux plaignants contrairement à d'autres régions où l'on parle d'un seul recours...", a-t-il fait remarquer.

"J'ai entendu des gens s'acharner sur le préfet de Kaolack. Et pourtant, ce dernier n'a rien fait. Ceux qui parlent doivent plutôt s'adresser au président de la cour d'appel car c'est lui-même qui a signé l'ordonnance de suspension...", a-t-il ajouté.

Pape Simakha de poursuivre : "Arrêtons de bluffer l'opinion. Nous invitons tout le monde à la retenue afin que la justice ait le temps de trancher une bonne fois pour toutes". 

Le pénitentiaire de la coalition Gox yu Bess s'est aussi attaqué aux "soi-disant activistes kaolackois". "Ce sont des policiens encagoulés. Ils sont derrière des anti-républicains pour défendre leur propre intérêt...", a-t-il déploré.
Vendredi 18 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :