Décision de la Cour de Justice de la CEDEAO / « Il faut éviter l’amalgame qui consiste à vouloir donner une portée qu’elle n’a pas » (Me Ousmane Diagne)

L’avocat à la Cour Me Ousmane Diagne a réagi à la suite de la publication de la décision de la Cour de justice de la CEDEAO dans l’affaire Khalifa Sall. En effet, la Cour estime que les droits à un procès équitable, à la présomption d'innocence, à l'assistance d'un conseil du Maire de Dakar Khalifa Sall et ses codétenus ont été violés. L'État a été aussi condamné à allouer 35.000.000 FCFA aux victimes. Mais pour l’avocat, Conseiller de l’État, il faut éviter l’amalgame qui consiste à vouloir donner à sa décision une portée qu’elle n’a pas, d’autant plus que les avocats du maire de Dakar avaient soulevé 18 chefs de demande dont 3 seulement ont été satisfaites. En outre, a-t-il notifié il n’est nulle part question dans cette décision d’une libération de Khalifa Sall.


Dimanche 1 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :