Décentralisation : des acteurs en conclave pour une augmentation des recettes propres aux collectivités territoriales


Oumar Guèye, ministre des Collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement du territoire, a présidé ce jeudi 16 septembre 2021, un atelier d’information et de partage avec les acteurs territoriaux sur l’état d’avancement et les perspectives de la réforme du Fonds de dotation de la décentralisation (Fdd).
Cette rencontre a été une occasion pour les parties prenantes de voir comment augmenter les recettes propres des collectivités territoriales qui ne profitent qu’à hauteur de 3,5% de la Taxe sur la valeur ajoutée (Tva).
« À l’heure actuelle, ce transfert est de l’ordre de 3,5% de la Tva. C’est la raison pour laquelle, sur instruction du président de la République, et en relation avec les élus territoriaux, nous avons entamé une réflexion, sur les voies et moyens de réformer ce Fdd. C’est le sens de cet atelier qui nous réunit aujourd’hui avec toutes les composantes de la décentralisation. Les élus territoriaux, maires et Président de conseil départemental, mais également l’administration territoriale, la Société civile, entre autres », a déclaré le ministre, au micro de Dakaractu.
La décentralisation, selon le ministre, est inscrite dans notre constitution c’est une option fondamentale de l’État du Sénégal de faire en sorte que les Sénégalais puissent avoir une décentralisation effective. Et avec l’avènement du président Macky Sall, poursuit-il, il a été mis en œuvre l’acte 3 de la décentralisation qui a comme postulat d'organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable. Et que c’est pour la mise en œuvre de cet acte 3 de la décentralisation, que le gouvernement met à la disposition des collectivités territoriales différends fonds.
Il en veut pour preuve, « le Fonds de dotation de décentralisation (Fdd), Fonds d’équipement des collectivités territoriales, la Contribution économique locale (Cel), le Pacasen avec 130 milliards de F Cfa pour 123 collectivités territoriales sur 5 ans et d’autres projets et programmes qui sont en train d’être mis en œuvre. Chemin faisant, les élus territoriaux ont saisi le président de la République pour émettre un vœu. Celui  de revisiter le Fdd pour faire en sorte que ce fonds puisse représenter une partie importante de la Tva », a rappelé Oumar Guèye qui avait à ses côtés, le Directeur général de l’Agence de développement municipal (Adm), Cheikh Issa Sall ; Alé Lo, le représentant de l’Union des maires du Sénégal (Ams), Adama Diouf, le président de l’Union des Associations des élus locaux (Uael), entre autres.
 
Après avoir présidé la cérémonie d’ouverture de cet atelier de partage, le ministre s’est dit convaincu que ce qui en ressortira, sera à la hauteur de ses attentes. « Nous sommes persuadés qu’à l’issue de cet atelier, de 2 jours, nous sortirons avec un document qui pourra être présenté à la plus haute autorité pour que in fine, il puisse prendre des décisions. Mais nous n’avons aucun doute, eu égard, à l’intérêt que le président accorde à tout ce qui touche aux questions de décentralisation, qu’il y ait cette bonne compréhension, parce que nous tous savons que les collectivités territoriales sont également des démembrements de l’État ».
Cette réforme, à terme, précise-t-il, « c’est de faire en sorte qu’il y ait une augmentation de la dotation de la décentralisation, en ce qui concerne les Fdd indexés à la Tva. Cela a été une forte demande depuis plusieurs années et nous savons que le président Macky Sall a une oreille attentive à tout ce qui touche à la décentralisation, mais de tout cela, il sortira de ce conclave une étude avec la contribution des uns et des autres et un rapport final que, en ma qualité de ministre en charge des collectivités territoriales, je pourrais déposer sur la table du président de la République qui en décidera... »
 
Vendredi 17 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :