Crise universitaire : « le ministère ne peut pas et ne doit pas s'impliquer. » (Cheikh O. Anne, ministre)


Face à la presse cet après-midi du lundi 20 décembre 2021, le ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Cheikh Oumar Anne, a tenu à apporter des éclaircissements par rapport aux récents événements qui ont secoué le milieu universitaire ces derniers jours. 

En effet, après des soulèvements des étudiants de l'université de Bambey contestant des décisions prises par les instances académiques et aussitôt soutenue par leurs camarades de Dakar et de Saint-Louis, la tutelle a fait impuissance à s'impliquer dans ce problème entre étudiants et administrateurs.

À l'université de Bambey, l'assemblée de l'université avait décidé de la suspension de la coordination des étudiants, l'organisation d'une session unique  et l'autopsie de leur camarade Alioune Badara Ndiaye . Des décisions qui ont par la suite provoqué  une vague d'irritation chez les étudiants. Ainsi, face à cette situation, Cheikh Oumar Anne soutient que « le ministère n'est pas impliqué, le ministère ne peut pas s'impliquer, le ministre ne doit pas s'impliquer », étant donné que « sur les questions académiques l'assemblée de l'université est l'organe suprême de décision. Une décision d'ordre académique dans une université, quand elle est prise au niveau de l'assemblée de l'université, ne peut pas y avoir de recours outre part... »
Mardi 21 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :